Policier frappé au couteau à Saint-Denis : ses collègues ripostent et blessent par balle les agresseurs

Deux vendeurs de cigarette à la sauvette ont été blessés par balle ce dimanche après-midi. Des policiers ripostaient après que l’un de leurs collègues avait été touché d’un coup de couteau à la jambe.

Ce dimanche, en début d'après-midi à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), deux hommes d'une vingtaine d'années ont été blessés par balles par la police, qui ripostait après l'agression au couteau d'un fonctionnaire de la brigade anti criminalité (BAC).

Tout a commencé vers 14 heures quand une rixe a éclaté entre trois vendeurs de cigarettes à la sauvette, place du 8-mai-1945. La bagarre a déjà fait un premier blessé : un jeune revendeur, poignardé à l'abdomen. Ses jours ne seraient toutefois pas en danger.

Quatre blessés, dont un policier, à la suite d'une rixe à Saint-Denis

Alertée par les affrontements, une patrouille de la BAC s'interpose. Un policier tente de tirer avec son pistolet à impulsion électrique pour neutraliser l'un des participants à la rixe. Mais il est blessé à son tour, d'au moins un coup de couteau à la jambe. Deux hommes s'étaient « avancés vers lui, arme blanche à la main », indique une source proche de l'enquête.

Douze coups de feu

A ce moment là, « trois fonctionnaires ont riposté en tirant à douze reprises sur ces deux hommes », précise une source proche de l'enquête. L'un aurait été blessé à la jambe, l'autre beaucoup plus grièvement à l'abdomen. Le service départemental de la police judiciaire a été saisi de l'enquête.

Pour le directeur de cabinet du maire (PS) de Saint-Denis, qui s'est rendu sur place, ces violences illustrent le climat quotidien qui règne sur ce point critique de la revente de cigarettes : « Ce sont des règlements de comptes entre différents réseaux de trafiquants rivaux, qui sont extrêmement sanglants. »

Saint-Denis, Place du 8-Mai-1945. Une vingtaine de vendeurs à la sauvette proposent quotidiennement des cigarettes de contrebande. LP/N.R.
Saint-Denis, Place du 8-Mai-1945. Une vingtaine de vendeurs à la sauvette proposent quotidiennement des cigarettes de contrebande. LP/N.R.  

Avec la Porte de Paris, dans le quartier de la gare de Saint-Denis, la place du 8 mai 1945 est l'un des points noirs de la revente de tabac de contrebande. Les Marlboro Bled, surnom donné aux petites mains du trafic, proposent des cartouches de cigarettes aux voyageurs à la descente des tramways. Les rixes au couteau pour défendre un emplacement y sont fréquentes.

VIDÉO. Quatre blessés, dont un policier, à la suite d'une rixe à Saint-Denis

La ville de Saint-Denis veut faire de la lutte contre « ce fléau », « une priorité » dans les missions de sa police municipale revue et corrigée. « En augmentant les effectifs de notre police, nous comptons bien faire baisser cette petite délinquance de la quotidienneté qui empoisonne la vie des riverains. Des saisies régulières de ces produits sont réalisées par nos effectifs et ils procèdent à la destruction de marchandise », précise la ville.