Rennes : un jeune motard meurt dans un accident après un refus d’obtempérer

Selon les autorités, le jeune homme était seul au moment de l’accident. Une autopsie a été ordonnée.

Illustration. L'accident a eu lieu dans la nuit de samedi à dimanche à Rennes, après un contrôle de police.
Illustration. L'accident a eu lieu dans la nuit de samedi à dimanche à Rennes, après un contrôle de police. LP/MATTHIEU DE MARTIGNAC (Crédit Personnalisé)

Un homme de 27 ans est mort dans un accident de moto dans la nuit de samedi à dimanche, à Rennes (Ille-et-Vilaine), après avoir refusé d’obtempérer à un contrôle de la police, selon le parquet.

Conduisant une moto de 700 cm3, le jeune homme aurait été vu à 23h55 par la police « circulant à vive allure quai de Châteaubriant », dans le centre-ville de Rennes, explique le procureur de Rennes, Philippe Astruc, dans un message à l’AFP.

Il « ne marquait pas l’arrêt aux différents « stop » de cet axe et roulait rapidement », puis ne s’arrêtait pas à un feu rouge, selon le magistrat. « Après avoir actionné leur gyrophare, les effectifs BAC (brigade anticriminalité, NDLR) suivaient le motard afin de procéder à son contrôle. Celui-ci refusait d’obtempérer et poursuivait sa route », a ajouté le magistrat.

L’intéressé « seul au moment de l’accident », selon le préfet

Un peu plus loin, « les policiers constataient la présence de la moto au sol et l’individu immobile et inconscient. L’appel aux pompiers était immédiat. Sur place, le médecin du Samu n’arrivait pas à le réanimer. Le décès était constaté à 00h28 », selon la même source.

« L’enquête a permis d’établir, grâce notamment à plusieurs témoignages de riverains, que l’intéressé était seul au moment de l’accident, les policiers n’étant arrivés sur place que dans un second temps », précise le procureur.

La victime « ayant quelques antécédents judiciaires » était salariée d’une entreprise de transport. « Les raisons de sa présence au centre-ville dans le temps du couvre-feu et de son comportement ne sont pas encore établies », a ajouté le procureur. Une autopsie a été ordonnée.