Mineurs isolés : plainte contre Eric Zemmour du département de Loire-Atlantique

Le polémiste avait qualifié mercredi soir sur CNews « tous » les mineurs migrants de « voleurs », « assassins » et « violeurs », à l’occasion d’un débat consacré à la question des mineurs isolés.

 Plusieurs plaintes ont déjà été déposées contre Eric Zemmour, suite à ses déclarations, et le parquet de Paris a décidé d’ouvrir une enquête à son encontre, notamment pour « provocation à la haine raciale ».
Plusieurs plaintes ont déjà été déposées contre Eric Zemmour, suite à ses déclarations, et le parquet de Paris a décidé d’ouvrir une enquête à son encontre, notamment pour « provocation à la haine raciale ». CNEWS

Le département de Loire-Atlantique va porter plainte contre le polémiste Eric Zemmour après ses propos mercredi soir sur CNews contre les migrants mineurs, a annoncé jeudi soir le président de l'institution.

« Les paroles qu'il a tenues sur un plateau de télévision sont abjectes et racistes. Elles constituent une véritable incitation à la haine et portent atteinte aux mineurs dont le département de Loire-Atlantique s'est vu confier la tutelle. A ce titre, notre collectivité va déposer plainte contre ce récidiviste, déjà condamné pour injure », écrit dans un communiqué le président du département, Philippe Grosvalet (PS).

« Une forte volonté d'insertion »

« Je veux surtout témoigner que les mineurs non accompagnés pris en charge par le département de Loire-Atlantique manifestent une forte volonté d'insertion », poursuit l'élu. « J'en appelle également à la chaîne de télévision qui doit condamner fermement ses propos » et « doit se séparer de cet éditorialiste », conclut M. Grosvalet.

VIDÉO. Eric Zemmour visé par une enquête après ses propos sur les mineurs isolés

Plusieurs plaintes ont déjà été déposées contre Eric Zemmour, suite à ses déclarations, et le parquet de Paris a décidé d'ouvrir une enquête à son encontre, notamment pour « provocation à la haine raciale ».

Déjà condamné la semaine dernière pour les mêmes motifs à 10000 euros d'amende, Eric Zemmour avait qualifié mercredi soir « tous » les mineurs migrants de « voleurs », « assassins » et « violeurs », à l'occasion d'un débat consacré à la question des mineurs isolés après l'attentat la semaine dernière devant les ex-locaux de Charlie Hebdo.