Meurtre de Victorine : un collègue du suspect le décrit comme un jeune homme sociable

Cet habitant de Villefontaine (Isère) travaille avec Ludovic B. pour une société de transports. Il y a quelques jours, ils avaient parlé du meurtre de Victorine.

 Le quartier où vivait le suspect dans l’affaire Victorine.
Le quartier où vivait le suspect dans l’affaire Victorine. LP/Z.L.

Il enchaîne les cigarettes tout en promenant son chien. Il est tôt ce jeudi matin, mais Hakim (le prénom a été changé) échange déjà devant la boulangerie avec des voisins sur l'affaire qui secoue le quartier des Fougères, à Villefontaine (Isère) : Ludovic B., le suspect qui a avoué le meurtre de Victorine, est un habitant d'ici.

Hakim vit non loin de la place des Fayards, où habitait Ludovic B., placé en garde à vue mardi après-midi. Il connaît le suspect depuis un peu plus d'un an, mais seulement professionnellement, précise-t-il. Tous les deux travaillaient pour la même société de chauffeurs-livreurs. « J'ai fumé une cigarette avec lui samedi dernier pendant qu'il promenait son pitbull », se souvient Hakim qui, avec du recul, avait trouvé que Ludovic « n'était pas dans son assiette, avait moins d'assurance que d'habitude ».

«Il esquivait un peu le sujet»

D'après cet ancien collègue, le suspect aurait participé à la marche blanche en mémoire de la jeune femme de 19 ans, dont le corps a été retrouvé baignant dans un ruisseau, au bas de la place des Fayards.

L'homme de 35 ans raconte que ce samedi-là, les deux hommes ont échangé sur l'affaire Victorine : « Il m'a dit : J'espère qu'ils vont le retrouver. Mais il esquivait un peu le sujet. »

Le collègue décrit un jeune homme « sociable, qui aimait bien rigoler dans le travail, qui profitait de la vie et partait en vacances ». « Ça commençait à rouler pour lui, il était heureux d'être papa. Il me posait plein de questions », s'étonne encore ce père de famille qui se dit « abasourdi » depuis l'arrestation du suspect.