AbonnésFaits divers

Le Scouarnec mis en examen : «Le décompte des 312 victimes n’est pas définitif»

Une affaire de pédophilie d’une ampleur inédite. L’ex-chirurgien a été mis en examen ce jeudi pour des viols et agressions sexuelles commis sur plus de 300 anciens patients. Des garçons comme des filles, parfois sous anesthésie au moment des faits.

 Le Scouarnec, décrit par les experts psychiatres comme un être froid et doté d’une intelligence supérieure à la moyenne, n’a pas cillé face aux enquêteurs.
Le Scouarnec, décrit par les experts psychiatres comme un être froid et doté d’une intelligence supérieure à la moyenne, n’a pas cillé face aux enquêteurs.  AFP/Benoît Peyrucq

Le calendrier judiciaire de Joël Le Scouarnec se bouscule. En détention provisoire à Saintes (Charente-Maritime) depuis plus de trois ans dans le cadre d'une première affaire de viols et d'agressions sexuelles sur quatre mineures, pour laquelle il doit être jugé fin novembre, voilà l'ex-chirurgien digestif mis en examen depuis ce mercredi dans un second volet, tentaculaire celui-là, qui implique pas moins de 312 victimes.

Là encore, la justice reproche à Joël Le Scouarnec des faits de viols et d'agressions sexuelles, principalement sur des mineurs de moins de 15 ans (265 parmi les 312 victimes), et presque exclusivement dans le cadre de ses anciennes fonctions médicales. Une circonstance aggravante.

Pour les gendarmes de la section de recherches de Poitiers et leurs collègues du groupement du Morbihan, cette mise en examen signe l'aboutissement d'un travail de fourmi pour identifier des victimes, parfois sous anesthésie ou en salle de réveil au moment des faits, et progresser dans les méandres des délais de prescription. « L'âge moyen des victimes présumées de cette procédure est de 11 ans (NDLR : au moment des faits), détaille Stéphane Kellenberger, le procureur de la République de Lorient, responsable de l'enquête préliminaire. 164 personnes sont de sexe masculin et 148 de sexe féminin […] 107 faits sont susceptibles de recevoir une qualification criminelle e viol aggravé […] Les faits les plus anciens poursuivables remontent au mois de janvier 1986, les plus récents, à janvier 2014 ». La période la plus intense (1994-2007) correspond à son passage dans le Morbihan et dans le Finistère, où 252 victimes ont été recensées. Au-delà de 2014, le mis en cause, habitué à compiler par écrit ses faits et gestes, même les plus sombres, n'aurait pas laissé de trace accablante.

Journaux de bord découverts à son domicile

Au cours de sa garde à vue, Joël Le Scouarnec a justement été confronté à ses écrits découverts à son domicile en mai 2017. Un authentique arsenal littéraire composé à la fois de répertoires informatiques contenant les identités de certaines de ses victimes et de journaux manuscrits parcourus par une prose pédophile. Entendu entre mardi et jeudi par les gendarmes, l'ancien médecin âgé de 69 ans se serait montré « distant et détaché, se retranchant non pas dans un déni mais dans une absence alléguée ou opportune de souvenirs », selon les mots du procureur de la République.

Les enquêteurs ont pourtant tenté de le bousculer en évoquant les faits les plus graves. Ceux aussi pour lesquels ils ne disposaient que de peu d'éléments matériels. Mais Le Scouarnec, décrit par les experts psychiatres comme un être froid et doté d'une intelligence supérieure à la moyenne, n'a pas cillé. Il a été reconduit à la maison d'arrêt de Saintes en fin de journée. Contacté, son avocat a gardé le silence. Un peu comme son client.

« Pour Joël, le premier procès qui l'attend à Saintes (NDLR : prévu du 30 novembre au 3 décembre) est le plus important, éclaire une source proche du mis en cause. Parce qu'il s'agit de la famille, deux de ses nièces font partie des victimes, et parce que les peines de prison ne se cumulent pas. Donc s'il prend vingt ans début décembre, le deuxième procès n'aura que peu de conséquences… »

PODCAST. Le chirurgien Joël Le Scouarnec est-il le pire pédophile français de l'histoire ?

Pour les victimes, à l'inverse, cette mise en examen représente déjà beaucoup. « Cela me rassure de voir que la procédure avance, souffle Marie, victime présumée de Le Scouarnec alors qu'elle était hospitalisée à Vannes à l'âge de 10 ans pour une opération de l'appendicite. Pour moi, cela signifie le début de la dernière ligne droite avant un procès. » Enthousiasme plus nuancé chez son avocate. « Il était temps pour les victimes que les choses bougent et cette mise en examen est très positive, note Me Francesca Satta. Mais le décompte des 312 victimes n'est pas définitif. D'autres personnes pourraient encore se faire connaître ».

« Son placement en garde à vue et l'ouverture d'une information judiciaire constituent la suite logique de ce dossier, dans lequel M. Le Scouarnec va devoir s'expliquer, ajoute Me Delphine Driguez, l'avocate des deux nièces victimes dans la première affaire. Mes clientes se préparent quant à elles au procès pour les faits qui les concernent, une nouvelle épreuve après le renvoi de l'audience en mars dernier en raison du Covid. Elles comptent toujours solliciter un huis clos, afin de préserver leur vie privée ».

Par ailleurs, une enquête préliminaire a été ouverte mercredi par le parquet de Lorient du chef d'abstention volontaire d'empêcher des crimes ou délits. En ligne de mire, des responsables d'instances médicales ou d'anciens collègues de Joël Le Scouarnec qui n'auraient rien fait pour freiner les sombres dérives de ce chirurgien en apparence « compétent et efficace ».