Le rappeur Lil Wayne inculpé en Floride pour possession d’arme

L’interprète de « Lollipop » avait été retrouvé en possession d’une arme et de munitions lors d’une fouille par la police d’un jet privé en décembre 2019.

 Lil Wayne, ici en mai 2019, doit comparaître devant un tribunal de Miami le 11 décembre prochain.
Lil Wayne, ici en mai 2019, doit comparaître devant un tribunal de Miami le 11 décembre prochain. AFP/Angela Weiss

Séquence compliquée pour Lil Wayne. Déjà grandement critiqué pour son récent soutient à Donald Trump, le rappeur américain vient d'être inculpé pour possession d'une arme à feu lors d'un incident l'an dernier et risque jusqu'à 10 ans de prison. L'interprète de « Lollipop » a été retrouvé en possession d'une arme et de munitions lors d'une fouille par la police d'un jet privé en décembre 2019, selon un document du tribunal fédéral de Miami.

Dwayne Michael Carter Jr de son vrai nom avait été condamné il y a plus de dix ans pour une accusation distincte concernant les armes à feu. Or, la loi américaine interdit aux repris de justice de posséder des armes. Selon le Miami Herald, Lil Wayne - qui a une maison dans le sud de la Floride - a admis que le pistolet plaqué or trouvé dans ses bagages était le sien. L'arme lui aurait été donnée en cadeau pour la fête des pères.

Drogues et liasse de dollars dans les bagages

D'après le quotidien, la police a également trouvé plusieurs drogues notamment de la cocaïne, de l'ecstasy, de l'héroïne et plus de 25000 dollars en espèces dans ses bagages. Le rappeur doit comparaître devant un tribunal de Miami le 11 décembre prochain.

Récompensé cinq fois aux Grammy Awards, Lil Wayne s'était affiché quelques jours avant l'élection présidentielle américaine aux côtés d'un Donald Trump tout sourire.