Le petit Joud, enlevé dans le Vaucluse, a été retrouvé vivant en Italie

Le beau-père du petit garçon de deux ans s’est rendu à la police italienne durant le week-end. L’homme de 34 ans avait enlevé son beau-fils le 19 janvier, à Carpentras, et menaçait de le tuer.

 Le petit Joud, deux ans et demi, et son beau-père Hamdi Barez.
Le petit Joud, deux ans et demi, et son beau-père Hamdi Barez. Police nationale

Cela faisait cinq jours que personne n'avait eu de nouvelles de Joud Berzi. Le petit garçon de deux ans et demi, enlevé par son beau-père Hamdi Barez à Carpentras (Vaucluse), est finalement sain et sauf. L'homme de 34 ans s'est rendu de lui-même aux autorités italiennes de Modène, une ville de la région d'Émilie-Romagne. Il leur a remis l'enfant, en bonne santé, selon nos confrères de France bleu et du Dauphiné.

Le 19 janvier, Hamdi Barez avait profité de l'absence de la mère du petit garçon, partie porter plainte au commissariat pour violences conjugales, pour enlever l'enfant.

Une enquête avait été ouverte pour « enlèvement et séquestration de mineur de moins de 15 ans » par les services de la police judiciaire d'Avignon et un appel à témoins avait été diffusé.

Le lendemain de l'enlèvement, le beau-père avait appelé la mère de 23 ans pour lui dire qu'il avait rejoint l'Italie. Il avait alors menacé de tuer son fils. Selon les informations de 20 Minutes, le profil d'Hamdi Barez inquiétait les enquêteurs car il aurait déjà, par le passé, été condamné pour des actes de violences conjugales sur sa compagne.

En bonne santé, Joud a été confié provisoirement aux services sociaux italiens. D'abord placé en garde à vue, le beau-père aurait, pour sa part, finalement été remis en liberté, rapporte La Provence.