Le groupe ultra-nationaliste turc Les Loups Gris officiellement dissous

Le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin avait annoncé son intention de dissoudre cette mouvance radicale qui a mené ces derniers jours des actions violentes contre des rassemblements arméniens.

 Le week-end dernier, le mémorial du génocide et le centre national de la mémoire arménienne, près de Lyon, ont ensuite été vandalisés, couverts d’inscriptions pro-Turquie et d’insultes, dans la nuit de samedi à dimanche.
Le week-end dernier, le mémorial du génocide et le centre national de la mémoire arménienne, près de Lyon, ont ensuite été vandalisés, couverts d’inscriptions pro-Turquie et d’insultes, dans la nuit de samedi à dimanche. AFP/Jeff Pachoud

C'était prévu. Le groupe ultra-nationaliste turc Les Loups Gris a été dissous mercredi lors du conseil des ministres, a annoncé sur Twitter Gérald Darmanin.

« Le mouvement des Loups gris a été dissous en conseil des ministres, conformément aux instructions du Président de la République », a tweeté le ministre de l'Intérieur, soulignant dans son décret que ce groupuscule « incite à la discrimination et à la haine et est impliqué dans des actions violentes ».

Ce groupuscule a multiplié ces dernières semaines les actions violentes dans la région lyonnaise. Le 28 octobre dernier, une descente avait fait quatre blessés, liée à une rixe sur l'autoroute A7 à l'occasion d'une manifestation d'Arméniens pour la défense du Nagorny Karabakh. Le mémorial du génocide et le centre national de la mémoire arménienne, près de Lyon, ont ensuite été vandalisés, couverts d'inscriptions pro-Turquie et d'insultes, dans la nuit de samedi à dimanche.

Ce groupe ultranationaliste, dont le signe de ralliement est un pouce joint au majeur et à l'annulaire, est réputé proche du président turc Recep Tayyip Erdogan, qui s'est récemment interrogé sur « la santé mentale » d'Emmanuel Macron.

A noter toutefois que les Loups Gris ne disposent pas d'existence légale officielle. Ce qui pose la question de l'efficience de cette dissolution.

VIDÉO. « Vous êtes où les Arméniens » : des Turcs en expédition punitive à Décines