Isère : deux incendies en une semaine dans une société de télécoms

Après la Drôme voisine, l’Isère a été touché par plusieurs incendies criminels visant des installations liées aux réseaux de télécommunications.

Illustration. De nombreux incendies volontaires ont ciblé des installations téléphoniques, en particulier des antennes-relais, en France ces derniers mois.
Illustration. De nombreux incendies volontaires ont ciblé des installations téléphoniques, en particulier des antennes-relais, en France ces derniers mois. LP/DLC

Deux incendies « criminels » ont ciblé cette semaine en Isère des locaux d’une entreprise spécialisée dans les réseaux de télécommunications, indique samedi le parquet de Grenoble.

« Un incendie criminel a eu lieu cette nuit (de vendredi à samedi) dans les locaux de l’entreprise Constructel de Sassenage qui installe de la fibre optique », précise le procureur de Grenoble, Éric Vaillant, dans un communiqué.

« Cet incendie fait suite à celui qui s’est déroulé dans les locaux de la même entreprise situés à Brézins dans la nuit de mercredi à jeudi », souligne le magistrat, ajoutant qu’à ce stade de l’enquête, confiée à la gendarmerie, « aucune piste n’est privilégiée ».

Une centaine de dégradations en 2020

Dans la Drôme voisine cette semaine, ce sont des locaux techniques de l’opérateur Orange qui ont été incendiés à deux reprises également.

De nombreux incendies volontaires ont ciblé des installations téléphoniques, en particulier des antennes-relais, en France ces derniers mois. En 2020, les autorités avaient recensé une centaine de dégradations de pylônes de téléphonie sur l’ensemble du territoire. Une partie de ces actions a été revendiquée par l’ultragauche.

LIRE AUSSI > «Renouer avec l’action directe» : enquête sur ces sabotages attribués à l’ultragauche

« Les antennes-relais figurent parmi tous les intrus qui défigurent les paysages. Elles servent à la communication de masse, bientôt jusque dans les endroits les plus reculés. Actuellement les installations de la 5G sont déployées dans ce but, indiquait en mai 2020 un texte publié sur la plateforme anarcho-libertaire Indymedia après un incendie dans l’Isère. Nous ne voulons pas d’un monde où la garantie de pouvoir communiquer à distance sans cesse et partout, s’échange contre le fait de pouvoir être surveillés et contrôlées constamment ».

Newsletter L'essentiel du matin
Un tour de l'actualité pour commencer la journée
Toutes les newsletters

« L’ultragauche a l’expérience, soulignait récemment dans nos colonnes un gradé de la gendarmerie. Ils ne laissent pas de trace, sont difficiles à remonter, mais tout mène à eux. » Le confinement et l’essor du télétravail ont accéléré la construction d’antennes-relais dans des zones jusque-là désertées.