Intrusion violente au CHU de Nantes : le fugitif a été interpellé

L’homme était introuvable depuis qu’il avait été « exfiltré » de l’établissement par une quinzaine de complices le 21 janvier dernier. Il était sur le coup d’une interpellation pour excès de vitesse.

 Une quinzaine de personnes avaient protégé la fuite de cet homme, qui faisait l’objet de plusieurs fiches de recherche (Photo d’illustration).
Une quinzaine de personnes avaient protégé la fuite de cet homme, qui faisait l’objet de plusieurs fiches de recherche (Photo d’illustration). AFP/SEBASTIEN SALOM-GOMIS

Fin de cavale. Un homme de 24 ans, recherché par la police après avoir été « exfiltré » par des complices au CHU de Nantes fin janvier, a été arrêté lundi, a-t-on appris de source policière. « Il a été interpellé lundi vers 16 heures à Nantes », a indiqué mardi à l'AFP une source policière, confirmant une information de la presse locale.

Dans la nuit du 21 janvier, des policiers avaient interpellé cet homme roulant à vive allure à Nantes. Se plaignant de douleurs au ventre, il avait été conduit au CHU. Peu après des individus s'étaient introduits dans le box de traumatologie du CHU et l'avaient libéré. Une quinzaine de personnes avaient protégé la fuite de cet homme, qui faisait l'objet de plusieurs fiches de recherche.

Plusieurs plaintes pour violences déposées

Un jeune homme de 21 ans, qui avait pénétré dans le CHU pour protéger la fuite, avait été placé en garde à vue, tout comme le passager du véhicule que conduisait le fugitif avant son interpellation. Huit plaintes des fonctionnaires de police mais aussi du personnel hospitalier avaient été déposées pour violences.

Dans un communiqué, l'Unsa police avait déploré « une fois de plus que des policiers soient blessés dans l'exercice de leurs fonctions à Nantes », estimant que les fonctionnaires avaient été confrontés « à un commando qui n'a pas hésité à s'en prendre violemment aux policiers pour libérer l'un des leurs ».