Inde : un tigre pourchassé après avoir tué huit personnes en moins de deux ans

Quelque 225 personnes ont été tuées lors d’attaques de tigres entre 2014 et 2019, selon des données gouvernementales. Un fléau lié notamment à la déforestation incessante.

 Un tigre du Bengale dans le parc national de Kaziranga, en Inde. (Illustration).
Un tigre du Bengale dans le parc national de Kaziranga, en Inde. (Illustration). AFP/STRDEL

Huit victimes en 672 jours. Les autorités indiennes pourchassent ces derniers jours un tigre ayant tué une nouvelle personne lundi soir.

« Nous avons tenté de capturer le tigre en utilisant des fléchettes tranquillisantes mais sans aucun succès », a expliqué N.R. Praveen, un responsable de la gestion des forêts dans l'Etat du Maharashtra.

La victime, un villageois âgé parti chercher du bois pour le feu, a été retrouvée quelques mètres plus loin, en partie dévorée par la bête. Il ne restait plus que 30 % de son corps, selon des sources interrogées par le « Times of India ».

Le chef des gardes forestiers a indiqué qu'il allait augmenter le nombre de pièges et de techniques pour tenter de capturer le félin.

La présence humaine empiète de plus en plus sur les zones d'habitat des tigres

Ce type d'attaque se fait de plus en plus fréquent en Inde, pays de 1,3 milliard d'habitants où la présence humaine empiète de plus en plus sur les zones d'habitat des tigres. En Inde, une personne est tuée chaque jour par un éléphant ou un tigre. En juin, un tigre, accusé d'avoir tué trois personnes et jugé « trop dangereux » pour être laissé en liberté, a été envoyé dans un zoo du Madhya Pradesh (centre).

Quelque 225 personnes ont été tuées lors d'attaques de tigres entre 2014 et 2019, selon des données gouvernementales. De leur côté, les animaux subissent également des violences de la part des humains. Plus de 200 tigres ont été tués par des braconniers ou en s'électrocutant entre 2012 et 2018 en Inde, montrent ces données.

L'Inde abrite environ 70 % de la population mondiale de tigres. Selon le gouvernement, le nombre de tigres dans le pays est remonté à 2967 en 2018 après être descendu jusqu'à 1411 en 2006.