Finistère : découverte du corps de l’enfant emporté par une vague à Ouessant

La petite victime était portée disparue depuis mercredi. Un témoin l’ayant vue être emportée par une vague avait prévenu les secours.

 « A 13 heures on a été avisés à nouveau du fait que le corps s’était échoué sur la plage de Yuzin, à l’est du phare du Creac’h», a précisé le lieutenant-colonel Fabien Milliasseau. (Photo d’illustration).
« A 13 heures on a été avisés à nouveau du fait que le corps s’était échoué sur la plage de Yuzin, à l’est du phare du Creac’h», a précisé le lieutenant-colonel Fabien Milliasseau. (Photo d’illustration). AFP/Fred Tanneau

Dramatique. Le corps du petit garçon de dix ans, qui avait été emporté par une vague mercredi à Ouessant (Finistère), a été retrouvé lundi sur une plage de l'île, a-t-on appris mardi auprès de la gendarmerie départementale de Brest. « Le corps a été retrouvé hier (lundi) », a indiqué à l'AFP le lieutenant-colonel Fabien Milliasseau, commandant la compagnie de gendarmerie départementale de Brest.

Des promeneurs ont repéré le corps dans la matinée dans une zone rocheuse inaccessible tant par la mer que par la terre, avant d'être emporté, a-t-il expliqué, précisant que des moyens aériens avaient été mobilisés. « A 13 heures on a été avisés à nouveau du fait que le corps s'était échoué sur la plage de Yuzin, à l'est du phare du Creac'h », a précisé le lieutenant-colonel Fabien Milliasseau.

« C'est très probablement une double vague qui les a saisis »

« Après les premières constatations, le corps a été transporté par hélicoptère vers l'institut médico-légal de l'hôpital de la Cavale Blanche à Brest », a-t-il indiqué. L'alerte avait été donnée mercredi après-midi par un témoin. D'importantes recherches avaient été conduites afin de tenter de le retrouver, alors que les conditions météorologiques étaient extrêmement dégradées.

« C'est très probablement une double vague qui les a saisis », a souligné le lieutenant-colonel Fabien Milliasseau, à propos de l'enfant de dix ans décédé, ainsi que d'un autre enfant de la même famille. Ce dernier « s'en est sorti », a-t-il indiqué.

En avril 2018, une femme de 35 ans et ses deux enfants de 7 et 11 ans avaient déjà été emportés par une vague à Ouessant, à la pointe de Creac'h. Les deux enfants avaient été rapidement récupérés sains et saufs, mais la mère était morte.