Femme tuée en Charente : son conjoint reconnaît lui avoir tiré dessus

Interpellé mercredi, l’homme a reconnu les faits et fourni des explications « évasives et confuses », selon la procureure.

 L’homme a été interpellé mercredi, après la découverte du corps de sa conjointe. (Illustration).
L’homme a été interpellé mercredi, après la découverte du corps de sa conjointe. (Illustration).  LE PARISIEN/Olivier Boitet.

L'homme interpellé peu après la découverte mercredi du corps d'une femme tuée par balle à Cognac (Charente), a reconnu avoir tiré sur son épouse, a indiqué jeudi le parquet d'Angoulême.

L'homme, âgé de 48 ans, a reconnu les faits et fourni des explications « évasives et confuses », a indiqué devant la presse la procureure Stéphanie Aouine.

Un fusil de chasse retrouvé

La victime, une femme âgée du même âge, « tuée dans la nuit », a été touchée de deux coups de feu à la tête, « sans autres traces de violence », selon la même source. L'arme qui a été retrouvée est un fusil de chasse.

Le corps de la quadragénaire avait été retrouvé au domicile conjugal, dans un appartement d'un quartier de Cognac. L'homme devrait être déféré vendredi devant un juge pour être mis en examen, le parquet demandera sa mise en détention.

Depuis le début de l'année, au moins 58 féminicides se sont produits, selon un décompte mené par l'AFP. En 2019, 146 femmes ont été tuées par leur conjoint ou ex-compagnon, soit 25 de plus que l'année précédente, selon les derniers chiffres officiels.