Etats-Unis : le FBI arrête six membres d’une milice qui projetait de kidnapper la gouverneure du Michigan

Ces hommes entendaient enlever la gouverneure démocrate Gretchen Whitmer avant l’élection présidentielle du 3 novembre.

 Gretchen Whitmer est la cible régulière d’attaques de Donald Trump pour sa gestion de la pandémie. (ARCHIVE)
Gretchen Whitmer est la cible régulière d’attaques de Donald Trump pour sa gestion de la pandémie. (ARCHIVE) REUTERS/Rebecca Cook

Depuis le début de la pandémie, la gouverneure démocrate du Michigan Gretchen Whitmer doit faire face à la vive opposition d'une partie de la population, opposée à ses mesures prises pour enrayer la propagation du coronavirus, et a celle de Donald Trump. Des manifestants, parfois lourdement armés, ont été jusqu'à crier leur colère devant le capitole de l'Etat, à Lansing, voire en s'introduisant dans le bâtiment. Cette défiance à l'égard de la gouverneure aurait pu se transformer en drame. Six hommes appartenant à une milice ont été inculpés pour avoir voulu kidnapper Gretchen Whitmer, selon un document du FBI révélé jeudi par The Detroit News. Ils encourent des peines pouvant aller jusqu'à la perpétuité.

Dans une déclaration sous serment longue de 15 pages, un agent fédéral décrit par le détail comment ces hommes en sont venus à vouloir kidnapper la gouverneure, qualifiée de « s***** de tyran », avant de la « jugéer pour trahison » avant l'élection présidentielle.

Sept autres hommes associés au groupuscule local « Wolverine Watchmen » ont également été arrêtés et inculpés pour avoir planifié « une opération en vue d'attaquer le bâtiment du Capitole et kidnapper des responsables du gouvernement, dont la gouverneure », a ajouté la ministre de la Justice de cet Etat, Dana Nessel. Ils sont poursuivis pour violation de la loi antiterroriste du Michigan, notamment pour « soutien matériel en vue d'un acte terroriste » et « appartenance à un gang » - des crimes punis chacun de 20 ans de prison - et violation des lois sur les armes à feu, a précisé Dana Nessel.

Des agents infiltrés et des informateurs

Pour mener à bien leur projet, les six conspirateurs - Adam Fox, Barry Croft, Ty Garbin, Kaleb Franks, Daniel Harris et Brandon Caserta - ont contacté les « Wolverine Watchmen » avec qui ils se sont entraînés pour l'opération. Leur objectif : l'enlèvement de Gretchen Whitmer dans sa résidence secondaire. Ils ont même surveillé la maison de la gouverneure du Michigan à deux reprises, le 29 août et à la mi-septembre.

D'après The Detroit News, le FBI menait l'enquête sur ce groupe depuis le début de l'année, lorsque des fédéraux ont eu connaissance d'échanges sur les réseaux sociaux concernant le renversement du gouvernement dans plusieurs Etats américains. Ils ont pu comprendre ce que les accusés avaient en tête en interceptant leurs communications et grâce à des agents infiltrés et d'informateur.

Le groupe comptait s'entraîner une dernière fois à la fin du mois avant de mettre leur plan à exécution, même si Adam Fox estimait que l'enlèvement aurait lieu trop peu de temps avant l'élection présidentielle. Peu importe, les accusés comptaient se réunir ce jeudi pour acheter des explosifs qu'ils comptaient utiliser pour détruire un pont menant à la maison de Whitmer. Trop tard : le FBI les a arrêtés mercredi.