Drôme : le feu de végétation enfin fixé, 200 hectares détruits

L’incendie qui s’était déclaré mercredi dans une forêt de pins est fixé. Mais 260 pompiers étaient encore mobilisés vendredi soir pour éteindre les foyers résiduels.

 Les  largages effectués mercredi par des Canadair n’avaient pas suffi (illustration).
Les largages effectués mercredi par des Canadair n’avaient pas suffi (illustration). LP/Thomas Samson.

L'incendie dans la Drôme, qui a brûlé 200 ha, est désormais fixé, ont indiqué vendredi soir les pompiers du département.

« Le feu ne devrait plus progresser, donc il s'agit maintenant d'éteindre tous les foyers résiduels pour qu'il n'y ait pas de reprise de feu », comme ce fut le cas jeudi après-midi, a expliqué le commandant Dominique Lemblé, précisant que 260 pompiers étaient encore mobilisés.

L'incendie s'était déclaré mercredi dans une forêt de pins au relief très accidenté et escarpé sur la commune de Montguers dans le sud-est du département. Cette zone isolée, dépourvue d'habitations, compte très peu de pistes, ce qui complique l'intervention des sapeurs-pompiers.

Des Canadair et des Dash avaient effectué plusieurs largages mercredi, selon Le Dauphiné.

Des contre-feux allumés

L'incendie avait ensuite été fixé jeudi matin, avant de reprendre dans l'après-midi puis de s'étendre dans la nuit, « attisé par le vent », selon le lieutenant-colonel Christophe Duringer.

Les pompiers ont été jusqu'à 320 sur le terrain pour tenter de maîtriser les flammes, malgré une intervention compliquée par la géographie de la zone : isolée, dépourvue d'habitations et comprenant très peu de pistes. Des sapeurs-pompiers du Gard étaient venus en renfort, selon Midi Libre.

Les secours ont notamment fait appel à des équipes tactiques pour allumer des contre-feux pour que l'incendie vienne mourir sur des surfaces déjà brûlées.