Dax : une attaque informatique d'«ampleur» perturbe le centre hospitalier

Le parquet de Dax s’est dessaisi au profit du parquet de Paris, qui dispose d’une compétence nationale en matière de cybercriminalité.

 « Le standard téléphonique est impacté », a annoncé l’hôpital sur Twitter.
« Le standard téléphonique est impacté », a annoncé l’hôpital sur Twitter. Google Street View

Son fonctionnement est toujours perturbé ce mercredi. Le centre hospitalier de Dax (CH), dans les Landes, a été victime dans la nuit de lundi à mardi d'une attaque attribuée à un rançongiciel, selon les éléments communiqués par un porte-parole de l'hôpital. « Le CH a fait l'objet d'une attaque informatique. Nos équipes font leur maximum pour rétablir la situation dans les meilleurs délais. Le standard téléphonique est impacté », a tweeté l'hôpital, un établissement de 1000 lits, sans donner plus de détails.

L'attaque a occasionné de grosses perturbations sur le réseau informatique de l'hôpital, qui étaient toujours en cours mercredi, a indiqué la porte-parole du centre hospitalier, en précisant toutefois que les lignes téléphoniques avaient pu être rétablies depuis.

« Une mise en danger […] pour la prise en charge des patients »

« Au vu de l'ampleur de l'attaque », le parquet de Dax, initialement saisi d'une enquête pour « accès frauduleux dans un système de traitement automatisé de données », s'est dessaisi mercredi matin au profit du parquet de Paris, qui dispose d'une compétence nationale en matière de cybercriminalité, a indiqué le procureur de Dax, Rodolphe Jarry.

Selon lui, l'attaque « a mis à plat les systèmes informatiques et le téléphone de l'hôpital, avec une mise en danger manifeste et évidente pour la prise en charge des patients ». « Le centre hospitalier a réagi très rapidement », a assuré Rodolphe Jarry. Cette attaque fait écho à celle qui avait fortement perturbé en novembre 2019 le CHU de Rouen, sans toutefois mettre en péril la santé des patients, avait à l'époque souligné l'hôpital. Le parquet de Paris avait ouvert une enquête.

Dans ce type d'attaque, les pirates s'introduisent dans le système informatique de la victime puis chiffrent ses fichiers pour les rendre inopérants, exigeant une rançon pour les débloquer.