Dark Web : 179 arrestations lors d’une opération mondiale

Les forces de l’ordre américaines ont interpellé 121 personnes, tandis que d’autres suspects ont été arrêtés au Royaume-Uni, en Allemagne, aux Pays-Bas, en Autriche et en Suède, indique Europol.

 Le siège de l’agence européenne de police Europol, basé à La Haye (Pays-Bas).
Le siège de l’agence européenne de police Europol, basé à La Haye (Pays-Bas). AFP/ANP/Lex Van Lieshout

Une vaste opération internationale a ciblé les criminels du Dark Web, partie cachée d'internet. Au total, elle a permis l'arrestation de 179 vendeurs présumés à travers l'Europe et les Etats-Unis, annonce ce mardi l'agence européenne de police Europol.

Les forces de l'ordre américaines ont arrêté 121 personnes, tandis que d'autres suspects ont été appréhendés en Allemagne, au Royaume-Uni, aux Pays-Bas, en Autriche et en Suède, a indiqué Europol dans un communiqué. Selon l'agence basée à La Haye, les suspects se livraient à des dizaines de milliers de ventes de produits illicites sur le Dark Web, qui fourmille d'activités illégales.

L'opération, à laquelle ont participé diverses agences gouvernementales américaines, dont le FBI, a conduit à la saisie de plus de 6,5 millions de dollars (5,5 millions d'euros) en espèces et en monnaies virtuelles.

500 kg de drogues et des armes à feu saisis

La police a également saisi quelque 500 kg de drogues, notamment du fentanyl, de l'oxycodone et de l'héroïne, ainsi qu'une soixantaine d'armes à feu, a précisé Europol, qui a coordonné l'opération avec l'unité européenne de coopération judiciaire Eurojust.

Cette annonce « envoie un message fort » aux criminels actifs sur le Dark Web, estime Edvardas Sileris, le chef du Centre européen de cybercriminalité d'Europol.

« L'internet caché n'est plus caché et votre activité anonyme n'est pas anonyme. Les forces de l'ordre sont déterminées à traquer les criminels, peu importe où ils opèrent -que ce soit dans la rue ou derrière un écran d'ordinateur. »