Covid-19 : une enquête ouverte après une fête étudiante à Saint-Etienne

L’invitation, destinée à une quinzaine de personnes, s’est retrouvée sur les réseaux sociaux. Et près de 150 personnes se sont massées dans un appartement.

 Illustration. Près de 150 personnes se sont massées dans l’immeuble d’un étudiant à Saint-Etienne.
Illustration. Près de 150 personnes se sont massées dans l’immeuble d’un étudiant à Saint-Etienne.  LP/Yann Foreix

Une fête qui dérape, et à l'arrivée, un potentiel cluster. Le 1 er octobre dernier, un étudiant de l'EM Lyon résidant à Saint-Etienne, qui souhaitait organiser l'anniversaire de son colocataire a été visiblement dépassé par la situation : 150 personnes se sont retrouvées dans un appartement de 60 mètres carrés, selon la préfecture de la Loire. Une enquête a été pour « mise en danger de la vie d'autrui ».

Selon plusieurs médias, l'organisateur de la fête avait pourtant prévu : masque et gel hydroalcoolique obligatoire la quinzaine de personnes invitées. Lui-même avait décidé de « ne pas boire » pour garder le contrôle de la situation », a fait savoir le procureur adjoint de Saint-Étienne.

L'école fermée durant quinze jours

Mais l'invitation se serait répandue sur les réseaux sociaux. Et des dizaines de personnes se sont alors massées dans les escaliers de l'immeuble, au grand dam des voisins qui ont alors appelé la police.

A leur arrivée, beaucoup se sont enfuis, mais ils trouvent une soixantaine de squatteurs. Les deux jeunes colocataires ont été entendus au commissariat, l'enquête se poursuit et le parquet de Saint-Étienne a été saisi : « Mais il sera difficile de prouver une mise en danger d'autrui. Le jeune homme a juste voulu organiser une petite fête d'anniversaire en étant plutôt prudent. Il a été dépassé par la situation. On ne peut lui reprocher aucun acte volontaire », a reconnu le procureur adjoint, cité par Le Progrès qui parle néanmoins de « catastrophe en termes sanitaires ».

Mercredi, le campus stéphanois de l'EM Lyon a annoncé qu'il fermait pour 15 jours à la suite de « plusieurs cas de Covid-19 parmi les étudiants », a annoncé l'école située cours Fauriel à Saint-Étienne.

La ville devrait par ailleurs passer en « alerte maximale » ce jeudi. Dans la métropole de 53 communes et 400 000 habitants, « tous les signaux étaient au rouge en début de semaine », selon le député de la Loire Régis Juanico.