Couvre-feu : «Les contrôles seront encore renforcés dans les prochains jours», prévient Darmanin

L’exécutif a renoncé en fin de semaine dernière à imposer un troisième confinement, mais il a renforcé les mesures qui s’ajoutent au couvre-feu à 18 heures, en vigueur depuis bientôt trois semaines.

 Paris XIIIe, le 30 janvier 2021. Les policiers entament une ronde à pied pour contrôler des piétons et leurs attestations de sortie.
Paris XIIIe, le 30 janvier 2021. Les policiers entament une ronde à pied pour contrôler des piétons et leurs attestations de sortie. LP/Jean-Baptiste Quentin

Augmentation des contrôles pour non-respect du couvre-feu, restrictions renforcées aux frontières, menaces pour les commerçants tentés de braver les interdictions… Depuis une semaine, le gouvernement fait les gros yeux dans l'espoir d'éviter un nouveau confinement.

« Dès samedi dernier, les contrôles ont été renforcés de manière très significative et ils le seront encore dans les prochains jours », a indiqué Gérald Darmanin, lors de la conférence de presse du gouvernement ce jeudi. « Le nombre de ces contrôles a augmenté de 39 % le week-end dernier par rapport au week-end précédent. Les verbalisations ont augmenté de 53 % », a précisé le ministre de l'Intérieur.

Le week-end dernier, justement, des images de Français verbalisés après 18 heures alors qu'ils disaient avoir été bloqués dans les embouteillages ont suscité des débats. « Il faut savoir respecter le fait qu'à 18 heures c'est aux Français de s'organiser, il faut être arrivé à son lieu de destination », a répondu le ministre.

1,9 million de contrôles

A la veille du début des vacances scolaires, Gérald Darmanin a dévoilé l'état des lieux des contrôles effectués depuis l'entrée en vigueur du couvre-feu le 15 décembre. Près de 177 000 procès-verbaux ont ainsi été dressés et les forces de l'ordre ont procédé à 1,9 million de contrôles. Pour rappel, le montant de la première amende est fixé à 135 euros. En cas de récidive, celle-ci peut ensuite passer à 3750 euros pour trois verbalisations ou plus dans le mois.

Les commerces sont eux aussi particulièrement contrôlés, a affirmé Gérald Darmanin, regrettant encore de trop fortes affluences dans certains magasins.

« J'ai demandé aux forces de l'ordre d'être particulièrement vigilantes au sujet des fêtes clandestines et restaurants clandestins », a ajouté le ministre de l'Intérieur. Dans la journée de mercredi, 587 restaurants et débits de boissons ont ainsi été contrôlés, contre 180 la veille, et « ces contrôles vont être renforcés ». « 190 rassemblements festifs ont été démantelés par les forces de l'ordre », a-t-il encore indiqué.

Plus de 700 passagers n'ont pas pu prendre l'avion

Par ailleurs, les dispositions prises pour limiter les déplacements internationaux ont permis « de diviser par plus de trois le flux de passagers des vols en provenance ou en direction de pays extérieurs à l'Union européenne ». « Nous sommes passés de 65 000 passagers jour à 20 000 passagers jour », dans les aéroports français, a précisé le ministre.

Quelque « 729 passagers au départ n'ont pas été autorisés (à prendre l'avion) car ils ne justifiaient pas de motif impérieux et 41 passagers arrivant en France n'ont pas été admis pour des raisons similaires », a-t-il détaillé, avant de mettre en garde : « Le gouvernement n'a pas hésité et n'hésitera pas à sanctionner durement les compagnies aériennes peu scrupuleuses sur la réalisation des contrôles qui leur incombent en première intention. »

Newsletter L'essentiel du matin
Un tour de l'actualité pour commencer la journée
Toutes les newsletters

Aux frontières terrestres, 102 000 personnes ont été contrôlées depuis lundi et 680 individus ont été verbalisés pour défaut de présentation d'un test PCR négatif.