Charente-Maritime : à 20 ans, contrôlé à 225 km/h sur une route à 80 km/h en plein couvre-feu

Le permis probatoire du jeune conducteur a été suspendu et le véhicule au nom de son père a été immobilisé. Il écope par ailleurs d’une amende de 135 euros pour non-respect du couvre-feu.

 Les gendarmes de la brigade motorisée de Marennes ont contrôlé la berline qui roulait sur une départementale limitée à 80 km/h, une route « sinueuse et vallonnée » en secteur forestier, a précisé la gendarmerie (Photo d’illustration).
Les gendarmes de la brigade motorisée de Marennes ont contrôlé la berline qui roulait sur une départementale limitée à 80 km/h, une route « sinueuse et vallonnée » en secteur forestier, a précisé la gendarmerie (Photo d’illustration). LP/Olivier Arandel

Il n'a respecté aucune règle, routière ou sanitaire. Un automobiliste de 20 ans enfreignant le couvre-feu a été contrôlé la semaine dernière à 225 km/h sur une départementale « sinueuse » limitée à 80 km/h sur la presqu'île d'Arvert, près de Marennes, a indiqué mardi la gendarmerie de Charente-Maritime sur son compte Facebook.

Mardi 26 janvier, alors que le couvre-feu était en vigueur depuis 30 minutes, les gendarmes de la brigade motorisée de Marennes ont contrôlé la berline qui roulait sur une départementale limitée à 80 km/h, une route « sinueuse et vallonnée » en secteur forestier, a précisé la gendarmerie.

Il ne pensait pas « rouler à plus de 170 km/h »

Le conducteur de 20 ans, qui n'avait aucun justificatif de déplacement, a déclaré aux gendarmes qu'il « pensait ne pas rouler à plus de 170 km/h », a rapporté la gendarmerie sur Facebook. Il était négatif au dépistage d'alcoolémie et de stupéfiants.

Le permis probatoire du jeune conducteur a été suspendu et le véhicule au nom de son père, une Mercedes, a été immobilisé. Pour le non-respect du couvre-feu, il a écopé d'une amende de 135 euros et sera convoqué le 22 juin devant le tribunal de police de La Rochelle.