Bouches-du-Rhône : un kine soupçonné de viol sur une résidente d’Ehpad de 95 ans

L’homme a été mis en examen et écroué, soupçonné d’avoir violé une nonagénaire atteinte d’Alzheimer dans un établissement de Châteauneuf-les-Martigues.

 Illustration. La victime, âgée de 95 ans, souffre d’Alzheimer.
Illustration. La victime, âgée de 95 ans, souffre d’Alzheimer.  LP/Aurélie Ladet

Ce sont des aides-soignantes, qui avaient des soupçons, qui ont donné l'alerte. Un kinésithérapeute a été mis en examen vendredi après le viol d'une femme de 95 ans dans un Ehpad de Châteauneuf-les-Martigues (Bouches-du-Rhône), rapporte La Provence.

L'homme, âgé de 49 ans, aurait été confondu grâce à un enregistrement audio, installé dans la chambre de la victime, une pensionnaire de l'Ehpad atteinte de la maladie d'Alzeihmer.

Déterminer s'il y a d'autres victimes

Interpellé le mardi 29 septembre, le kinésithérapeute a été mis en examen vendredi pour « viol sur personne vulnérable », puis placé en détention provisoire.

Une information judiciaire a été ouverte. Les enquêteurs doivent désormais chercher à déterminer si cet homme, inconnu de la justice, a pu faire d'autres victimes.

Fin août, dans l'Aveyron, quatre employés d'un Ehpad ont été licenciés. Les procédures avaient été lancées en raison de maltraitances visant des résidents. Là aussi, c'est un collègue qui avait donné l'alerte.