Besançon : enquête ouverte après la découverte d’un appartement ensanglanté

La locataire de cet appartement du quartier de Planoise a été transportée à l’hôpital, dans un état de confusion mentale, sans blessure apparente.

 Illustration. L’occupante des lieux a été transportée dans un état de confusion mentale à l’hôpital.
Illustration. L’occupante des lieux a été transportée dans un état de confusion mentale à l’hôpital. LP/Olivier Boitet

Un appartement aux sols et aux murs couverts de sang a été découvert vendredi soir dans le quartier de Planoise, à Besançon (Doubs). La locataire, très confuse, a été transportée à l'hôpital. Elle ne présente aucune blessure apparente, selon L'Est Républicain qui révèle les faits.

Les pompiers, appelés vendredi soir pour porter assistance à cette sexagénaire en pleine confusion mentale, sont tombés sur d'importantes éclaboussures de sang fraîches, sur le sol et les murs de plusieurs pièces de ce logement situé avenue de Bourgogne.

« Il y avait du sang partout », a résumé Christine de Curraize, la vice-procureure de Besançon, interrogée par le quotidien régional. « Un test a été réalisé et les résultats indiquent qu'il s'agit de sang humain », a ajouté la magistrate. Des analyses ADN complémentaires vont être diligentées, des faux positifs ne pouvant être exclus.

Grande confusion

L'occupante des lieux a déclaré, dans une grande confusion, que le sang « sort des plinthes » de son appartement. À l'hôpital, la senior a subi un premier examen qui n'a pas permis de mettre en évidence d'éventuelles blessures ou plaies.

Elle devrait être examinée en début de semaine par les spécialistes de l'institut médico-légal (IML) de Besançon. Parmi les pistes étudiées, une des hypothèses émises serait celle de varices qui auraient éclaté, rapporte L'Est Républicain.

Une enquête a été ouverte pour « recherches des causes de blessures volontaires, pour nous offrir le meilleur cadre de procédure », a indiqué Christine de Curraize. Les policiers de la sûreté départementale ont été saisis.