Un tableau de Picasso exposé à Evry-Courcouronnes

Ce samedi, cette œuvre, habituellement conservée au Centre Pompidou à Paris, sera visible toute la journée au centre culturel Simone Signoret.

 « Nature morte au bougeoir » a été peinte par Pablo Picasso le 8 avril 1944.
« Nature morte au bougeoir » a été peinte par Pablo Picasso le 8 avril 1944. Centre Pompidou

Un bougeoir de laiton doré et sa bougie, une cafetière, un verre, une tasse dans sa soucoupe, une orange. Le tout est posé sur une table à la nappe blanche. Pour les connaisseurs, pas besoin de déchiffrer la signature en bas du tableau pour deviner qui l'a peint. Le style de Pablo Picasso est immédiatement reconnaissable.

Si vous êtes déjà allés au Centre Pompidou à Paris, vous avez peut-être déjà eu la chance d'admirer cette « Nature morte au bougeoir », peinte par le maître espagnol le 8 avril 1944. Mais ce samedi, pas besoin de faire le déplacement jusqu'à Beaubourg pour la voir ou la revoir.

Cette œuvre est exposée ce samedi au centre culturel Simone Signoret d'Evry-Courcouronnes. « C'est absolument unique et incroyable, se félicite Medhy Zeghouf, adjoint à la culture de la ville. Il y a une véritable charge symbolique dans le fait d'accueillir pour la première fois un Picasso au cœur d'une ville populaire. »

D'autres œuvres suivront

Pour compléter cette exposition éphémère, Christian Briend, l'un des conservateurs du musée, donnera également une conférence pour en savoir plus sur cette œuvre et sur son auteur. Les enfants à partir de 5 ans pourront aussi découvrir Picasso à travers des ateliers gratuits et ludiques.

Une opération rendue possible grâce à la signature en décembre 2019 d'une convention de trois ans entre cette commune de grande couronne et ce musée parisien. « C'est un dispositif qui s'appelle "Sortir du cadre", contextualise Medhy Zeghouf. Cela permet, entre autres, de faire venir des œuvres à Evry-Courcouronnes. »

LIRE AUSSI > Essonne : le musée numérique d'Évry 2 a trouvé son public

La toile de Picasso sera la première à inaugurer ce partenariat. Au moins quatre autres sculptures ou tableaux du Centre Pompidou devraient également faire le déplacement d'ici 2022, dans différents lieux de la ville, pour une journée chacun. « Nous pourrions, par exemple, envisager une exposition au musée numérique que nous avons ouvert à Évry 2, ajoute l'élu. Mais ce partenariat ne se limite pas à ces sorties d'œuvres. Cet été, les habitants de la ville pouvaient, par exemple, bénéficier d'une entrée gratuite au Centre Pompidou. »

Bientôt une annexe de Beaubourg en Essonne

Et cette institution culturelle n'est pas la seule à entretenir des liens privilégiés avec une commune comme Evry-Courcouronnes. « Ce sont des jumelages que les établissements culturels publics, comme Le Louvre ou comme nous, ont avec des villes catégorisées zone de sécurité prioritaire (ZSP) », détaille Catherine Guillou, directrice des publics au Centre Pompidou.

« Ce mariage avec Evry-Courcouronnes nous sied particulièrement, abonde cette professionnelle. Car nous allons ouvrir en 2025 une annexe à Massy, qui se trouve dans le même département. Nous allons donc entamer un certain nombre d'actions en Essonne à titre de préfiguration pour nous familiariser mutuellement. »

Une camionnette aménagée en FabLab sillonnera notamment le territoire ces prochains mois. « Elle fera escale dans 14 lieux d'Essonne : des écoles, des maisons de quartiers, des centres culturels, etc., précise Catherine Guillou. À l'intérieur, les enfants pourront s'initier aux émotions et à l'art en fabriquant des masques. » Première étape de ce parcours : ce samedi, devant le centre culturel Simone Signoret.

Ce samedi, de 11 heures à 17 heures, au centre culturel Simone Signoret, 5334B Mail de Thorigny, Evry-Courcouronnes, gratuit.