Sénart : les caravanes installées sur le parking du collège vont être évacuées

Depuis que des gens du voyage ont investi les lieux ce lundi, les parents qui déposent leurs enfants au collège de Saint-Pierre-du-Perray, se plaignent de ne pas pouvoir se garer pour déposer leurs enfants.

 Saint-Pierre-du-Perray, ce jeudi matin. Des centaines de caravanes sont installées depuis plusieurs jours sur les parkings autour de Carré Sénart et en particulier à côté du collège privé Saint-Spire.
Saint-Pierre-du-Perray, ce jeudi matin. Des centaines de caravanes sont installées depuis plusieurs jours sur les parkings autour de Carré Sénart et en particulier à côté du collège privé Saint-Spire. LP/N.G.

Leur évacuation est imminente. Depuis ce lundi, des dizaines de caravanes de gens du voyage ont investi illégalement le parking du collège Saint-Léon, à Saint-Pierre-du-Perray. Le bâtiment est une extension de l'institution Saint-Spire, près du centre commercial Carré Sénart. « L'évacuation aura lieu sous 48 heures », indique la préfecture de Seine-et-Marne ce jeudi soir.

Si le parking est sur le territoire de Lieusaint (Seine-et-Marne), l'entrée du collège et la route qui y mène se situent bien à Saint-Pierre-du-Perray, dans l'Essonne. Et les troubles causés par l'occupation du parking irritent les riverains. Le matin, les voitures qui déposent les collégiens sont obligées de se garer en double file ou le long de la route. Certains parents préfèrent faire demi-tour en pleine voie plutôt que d'aller tourner au rond-point un peu plus loin.

« Un vrai danger pour les enfants »

« Ça devient très dangereux. Les véhicules des parents garés en double file dans chaque sens, c'est vraiment pas un cadeau pour ceux qui ont le malheur de passer par là », déplore un habitant du secteur. « Encore moins pour les enfants qui sont en véritable danger lorsqu'on les dépose sur cette avenue », appuie un parent. « Il risque d'y avoir des accidents de voiture et de personnes », craint une maman.

À tel point que la police municipale de Saint-Pierre-du-Perray fait la circulation depuis ce mercredi. « Mais avec le plan Vigipirate et la protection des écoles, je n'ai pas assez d'agents pour venir tous les matins devant ce collège, explique le maire (SE) de Saint-Pierre-du-Perray, Dominique Verots. Il est demandé aux parents de circuler jusqu'au rond-point pour fluidifier la circulation. »

Pour l'élu, « s'il y avait bien un parking où ne pas s'installer autour de Carré Sénart, c'est bien là ». « C'est un vrai danger pour les enfants, s'alarme-t-il. Il y a plein d'autres parkings disponibles compte tenu de la fermeture des magasins en confinement. J'aimerais qu'ils se déplacent là où ça gêne le moins possible. D'ailleurs, ils ne sont pas contre, à condition qu'on leur trouve un autre terrain. »

Un afflux de gens du voyage à Carré Sénart

De son côté, le maire (PS) de Lieusaint (Seine-et-Marne), sur lequel se trouve le parking occupé, fait le même constat. « Il y a quatre installations illicites de gens du voyage actuellement sur Carré Sénart, et celle-ci est la plus préoccupante, estime Michel Bisson, à la fois pour des questions de sécurité routière et par rapport au plan Vigipirate ».

Selon l'édile, Carré Sénart n'avait pas connu un tel afflux de gens du voyage « depuis une dizaine d'années ». « C'est sans doute lié à la crise sanitaire. Ils hésitent à se rendre sur les grandes aires de rassemblement, croit savoir Michel Bisson. Mais en termes d'accueil des voyageurs, nous sommes dans les règles, alors nous aimerions qu'elles soient respectées en retour. »