Municipales à Monnerville : le tribunal administratif annule l’élection de deux élus

La décision a été rendue ce mardi. L’opposante Christine Piroux avait fait un recours devant la juridiction. Une nouvelle élection se tient ce dimanche dans ce village de 400 habitants.

 Après les élections municipales de mars 2020, la conseillère Christine Piroux a déposé un recours devant le tribunal administratif de Versailles (Yvelines). Ce dernier vient de lui donner raison.
Après les élections municipales de mars 2020, la conseillère Christine Piroux a déposé un recours devant le tribunal administratif de Versailles (Yvelines). Ce dernier vient de lui donner raison. DR

À moins d'une semaine de l'élection municipale partielle de ce dimanche, passage obligé après la démission de quatre conseillés municipaux en mai dernier, la campagne électorale se durcit à Monnerville. Ce mardi, le tribunal administratif de Versailles a reconnu « une violation du code électoral » et a annulé l'élection de deux conseillères municipales. Parmi elles, l'actuelle 3 e adjointe, Mariame Boubekeur (SE).

Cette décision du tribunal administratif intervient après un recours déposé par les quatre élus démissionnaires. « Deux conditions doivent être réunies pour être élu, explique l'ex conseillère Christine Piroux (SE), à l'origine de la procédure. Il faut obtenir le vote de 25 % des inscrits et de 50 % des votants. Si l'on compte les voix, deux élus de l'équipe en place ne respectent pas cette règle. »

Un minimum de 60 voix

Sur les deux élues visées figurent la troisième adjointe et une démissionnaire. Selon le code électoral, un minimum de 60 voix était nécessaire pour être élu lors du 1er tour. « Mme Mariame Boubekeur et Mme Aurélie Vacossin ont recueilli moins de 60 voix chacune, soit respectivement 56 et 55 voix, peut-on lire sur le jugement du tribunal administratif. C'est en violation des dispositions du code électoral que ces candidates ont été proclamées élues dès le premier tour. »

Si elle le souhaite, l'élue visée, que nous n'avons pas pu contacter, peut faire appel de la décision et conserver sa fonction le temps de la nouvelle procédure. Contactée en fin d'après-midi, la maire Angelina Dardenne (SE) n'a pas répondu à nos sollicitations.