Massy : le maire sortant Nicolas Samsoen réélu dans un fauteuil

Successeur de Vincent Delahaye, le maire sortant (UDI) se confrontait pour la première fois au scrutin en tant que tête de liste. Il a été réélu avec 58% des voix.

 Massy, le 15 mars 2020. Nicolas Samsoen, maire sortant de Massy et candidat, a voté à 8h45 à Massy, venu en véligo.
Massy, le 15 mars 2020. Nicolas Samsoen, maire sortant de Massy et candidat, a voté à 8h45 à Massy, venu en véligo. LP/Cécile Chevallier.

Lors de son lancement de campagne le 16 janvier dernier, Nicolas Samsoen ne cachait pas son espoir d'être élu dès le premier tour. Alors avec 58 % des suffrages, le maire (UDI) sortant, tête de liste « Massy pour vous », savoure. « Je suis trop content, confie-t-il quelques minutes après son discours. C'est un résultat net, sans bavures. Je suis extrêmement heureux. Cela signifie que les habitants ont aimé notre campagne résolument positive. »

Nicolas Samsoen attendra que la crise liée au coronavirus soit passée pour fêter ça. Le conseil municipal d'intronisation devrait se tenir vendredi ou dimanche prochain. « On va d'abord gérer la crise, aider les habitants à surmonter tout cela, on fêtera la victoire quand tout cela sera derrière nous », indique celui qui s'est rendu à son bureau de vote ce dimanche dès 8h45 en véligo.

«Seul un électeur sur trois a voté», lance Hella Kribi-Romdhane

S'il n'atteint pas les mêmes scores que Vincent Delahaye, désormais sénateur (UDI) et maire de 1995 à 2017, Nicolas Samsoen réussit à remporter le scrutin dès le premier tour, ce qui le conforte dans sa position de successeur. Il a semble-t-il réussi à faire sa place et son action depuis son élection en octobre 2017 a au moins convaincu les 6 023 électeurs qui ont voté pour sa liste.

Sa principale adversaire, Hella Kribi-Romdhane (Génération. S), est évidemment déçue des résultats. La tête de liste « Nous sommes Massy », qui a récolté 27 % des voix, met tout de suite en avant la participation. « Seul un électeur sur trois a voté pour cette élection organisée dans des conditions particulières », estime la leader du collectif citoyen. La liste rassemblait la gauche et les écologistes, à l'exception de Lutte ouvrière, la quatrième liste a recueilli 2,51 % des suffrages. Au regard de ces résultats, dont je prends acte, on ne peut pas considérer que les conditions sont réunies pour favoriser la démocratie ».

La candidate, qui reste sur les bancs de l'opposition, ne compte pas arrêter le travail participatif mené en amont et durant la campagne, avec plusieurs centaines d'habitants. Cela passera d'abord par le dépôt de l'association « Nous sommes Massy ». « Nous allons continuer à œuvrer dès la semaine prochaine, annonce-t-elle. Nous organiserons des événements… Dès qu'ils seront autorisés. »

Même envie de continuer pour Dawari Horsfall (SE), ancien adjoint qui a quitté la majorité en novembre dernier. « Notre liste Massy verte et citoyenne a convaincu près de 12 % des électeurs, se réjouit celui qui décroche un fauteuil de conseiller municipal avec sa binôme Cristina Porlon. Nous n'avons fait que deux mois de campagne, soutenus par aucun parti, c'est donc très encourageant. Nous serons une opposition constructive. Sur les résultats, le taux d'abstention est très fort, mais on ne peut pas dire que Nicolas Samsoen ne soit pas légitime car son score est sans appel. Nous allons essayer d'expliquer autrement que sa politique n'est pas assez participative et qu'il faut moins bétonner. »

> Les résultats du premier tour de Massy