Massy : des tags contre la loi «sécurité globale » sur la permanence de la députée

Stéphanie Atger (LREM) a découvert les inscriptions ce dimanche matin. Elle déposera plainte ce lundi.

 Massy, ce dimanche matin. Stéphane Atger ira déposer plainte ce lundi matin.
Massy, ce dimanche matin. Stéphane Atger ira déposer plainte ce lundi matin. Compte Twitter @StephanieAtger

«Loi sécurité globale vote pas pour ça ». En grosses lettres noires, le message a ainsi été écrit à la bombe dans la nuit de samedi à dimanche à Massy sur la vitrine de la permanence parlementaire de Stéphanie Atger, députée LREM de la 6e circonscription de l'Essonne.

LIRE AUSSI > Quatre députés des Yvelines et de l'Essonne ciblés par les agriculteurs

«C'est un élu qui m'a prévenue, explique-t-elle au Parisien. C'est la deuxième fois que ma permanence est détériorée mais la première fois sur la loi sécurité globale. Je suis surprise même si on sent la pression monter. Ma permanence est ouverte, on peut parler. Mais ce genre d'action attaque notre débat démocratique. Je ne trouve pas qu'on avance d'autant que cette loi doit encore être discutée à l'Assemblée nationale ».

Le ministre de l'Intérieur lui apporte son soutien

Sur les réseaux sociaux, Stéphanie Atger a assuré : « J'y aurais reçu (NDLR dans la permanence) avec plaisir les auteurs de cet acte, si cela était pour construire une discussion autour de ce texte, confronter les points de vue, exercice essentiel en démocratie ».

La loi « sécurité globale » prévoit notamment de donner plus de pouvoir aux polices municipales ou d'instaurer un nouveau délit de diffusion d'images de forces de l'ordre en intervention avec intention de leur nuire. Ce texte défendu par le ministre de l'Intérieur est très controversé.

Gérald Darmanin a d'ailleurs apporté son soutien, sur Twitter, à Stéphanie Atger. La parlementaire déposera plainte ce lundi matin au commissariat de Massy.