Les joggeurs se donnent rendez-vous pour nettoyer les lacs de l’Essonne… en courant !

La ville de Grigny et US Grigny omnisports organisent pour la première fois une course plogging ce samedi aux abords des lacs, à cheval sur Grigny et Viry-Chatillon.

 Grigny, mercredi 9 septembre 2020. De nombreux déchets polluent les abords du lac de Grigny.
Grigny, mercredi 9 septembre 2020. De nombreux déchets polluent les abords du lac de Grigny. LP/Nolwenn Cosson

Des bouteilles en plastique, des canettes, des sachets de gâteaux ou encore des restes de fast-food… Il suffit de faire quelques pas autour des lacs de l'Essonne, à cheval sur Grigny et Viry-Chatillon, pour trouver des déchets abandonnés sur les chemins ou dans la végétation.

Un laisser-aller intolérable pour la municipalité de Grigny qui a décidé d'organiser ce samedi, en partenariat avec l'US Grigny omnisports, un événement écolo et sportif, le plogging. Issue du mot suédois « plocka upp » (ramasser) et du terme anglais « jogging », cette activité permet de mêler la course à pied au ramassage des déchets.

Un parcours citoyen sans réel enjeu sportif

« Tous les ans, nous organisons la course pour la paix, explique-t-on du côté de la municipalité de Grigny. En raison de la crise sanitaire, elle ne pourra pas avoir lieu cette année. À la place, nous avons voulu proposer un parcours citoyen sans réel enjeu sportif. L'idée est surtout de sensibiliser un maximum de personnes sur la propreté. »

Organiser cet événement autour des lacs est vite devenu une évidence. Déjà en juin dernier, à la sortie du confinement, Jean-Marie Vilain, le maire (Les Centristes) de Viry-Chatillon tirait la sonnette d'alarme. « Les services techniques ont ramassé plus de 12 tonnes de déchets en un week-end », confiait à l'époque l'élu qui avait organisé une opération de sensibilisation auprès des promeneurs. Un document énumérant les bonnes règles de conduite avait alors été distribué.

D'autres événements similaires à venir

« C'est l'un des rares espaces verts de cette ville très urbanisée, rappelle Christophe Rio, président de l'US Grigny omnisports. Les habitants ont l'habitude de s'y retrouver, de faire du sport, d'observer la nature. Ce n'est pas normal de voir les abords des lacs immaculés de détritus. Les poubelles débordent. Les services de nettoyage de l'agglomération Grand Paris Sud font de réels efforts sur les chemins aménagés, mais dès qu'on emprunte des petits sentiers, on trouve des déchets partout. »

Grigny, mercredi 9 septembre 2020. Des déchets sont abandonnés le long des chemins aménagés./LP/Nolwenn Cosson
Grigny, mercredi 9 septembre 2020. Des déchets sont abandonnés le long des chemins aménagés./LP/Nolwenn Cosson  

À quelques jours du coup de sifflet de départ, qui sera donné à 14 heures de la Maison des enfants et de la nature, 45 personnes se sont déjà inscrites gratuitement sur le site Internet de la ville. Une vingtaine de jeunes de l'USG sera également de la partie. Vinodh Bhaskaran, maître nageur de la commune, sera l'un des coureurs. Une première pour ce sportif qui aime se dégourdir les jambes autour des lacs. « C'est un endroit idéal pour s'amuser en famille, pique-niquer. Mais certaines personnes ne respectent pas du tout les lieux, déplore-t-il. Alors, quand je viens courir, je prends un peu de mon temps pour ramasser ce qui traîne par terre. Je n'aime pas voir ma maison sale, ici c'est un peu pareil. »

Vinodh Bhaskaran ne viendra pas seul. Il a déjà convaincu six adolescents du club de l'accompagner. Il est persuadé que d'autres se laisseront tenter d'ici samedi. « Pour une première, avoir autant d'inscrits est déjà une victoire, se réjouit Christophe Rio. D'autres événements similaires seront organisés dans les prochains mois. En lien avec le club de plongée, nous envisageons également d'aller ramasser les déchets qui sont au fond du lac. »

Départ à 14 heures. Un parcours famille de 3 km, un parcours sportif de 5 km. Gants, masques et sacs-poubelles fournis sur place.