Gif-sur-Yvette reste la capitale de la traduction littéraire

Malgré la crise sanitaire, le festival Vo-VF est maintenu. La 8e édition se tient du 2 au 4 octobre.

 Gif-sur-Yvette, le 29 septembre 2020. La 8e édition du festival Vo-Vf se tient du 2 au 4 octobre, et met en lumière la traduction littéraire.
Gif-sur-Yvette, le 29 septembre 2020. La 8e édition du festival Vo-Vf se tient du 2 au 4 octobre, et met en lumière la traduction littéraire. Festival Vo-VF/Liragif.

Sans ces professionnels si peu mis en lumière, les étages de nos bibliothèques seraient moins remplis. Car si les traductrices et traducteurs n'existaient pas, les lecteurs auraient accès à beaucoup moins de livres et d'auteurs. En France, un seul événement les fait connaître du grand public : le festival Vo-Vf, traduire le monde. La 8 e édition se déroule, dans des conditions évidemment particulières en raison de l'épidémie de Covid-19, du 2 au 4 octobre à Gif-sur-Yvette.

« En cette année si particulière de confinement, d'inquiétude, d'incertitude, nous nous sommes demandés s'il fallait maintenir le festival, expliquent les organisateurs, dont les gérants de la librairie Liragif. Mais nous avons peu hésité tant il nous semble essentiel, alors que les frontières se ferment les unes après les autres, d'offrir par la voix des traducteurs, l'occasion de les franchir. »

Les années précédentes, le festival a accueilli 3 000 visiteurs. Pour cette 8e édition, la jauge est restreinte, et le public ne sera reçu que sur réservation* pour chaque rencontre programmée. Pour tous ceux qui ne pourront ou n'oseront pas venir sur place, le festival pourra se suivre à distance et en direct sur la chaîne YouTube de l'événement.

Après Jean-Christophe Rufin, c'est au tour de Muriel Barbery d'être la marraine du festival. Elle lancera les festivités ce vendredi à partir de 18h30 avec un grand entretien. L'autrice de « Une gourmandise », « L'Élégance du hérisson » ou « La Vie des elfes » (tous parus aux éditions Gallimard) évoquera son dernier roman « Une rose seule » sorti en août dernier aux éditions Actes Sud et en cours de traduction en anglais par Alison Anderson, sa traductrice américaine.

« Les traducteurs traversent les frontières et ouvrent l'horizon, parce qu'ils luttent contre la sclérose et le confinement des sociétés »

Le traducteur mis à l'honneur de cette 8e édition sera Claude Belton. Professeur d'espagnol au collège et au lycée entre 1970 et 1990, il a dirigé la collection « lettres hispaniques » à Actes Sud entre 1986 et 1997. Il a traduit plus de 200 ouvrages de l'espagnol au français.

Et la traduction, ce n'est pas qu'une affaire d'adultes. Depuis plusieurs années, le festival s'adresse aussi aux enfants. Cette 8e édition propose aux plus jeunes un programme consacré aux pays nordiques, avec des contes, des ateliers, des animations qui « entraîneront les enfants vers les mystères du Grand Nord ».

« Les traducteurs, chaque jour, sauvent le monde », affirme Olga Tokarczuk, prix Nobel de littérature en 2018. Les organisateurs du festival Vo-Vf, traduire le monde en sont « les premiers convaincus » : « Car les traducteurs traversent les frontières et ouvrent l'horizon, parce qu'ils luttent contre la sclérose et le confinement des sociétés. »

Festival du 2 au 4 octobre 2020, au château du Val Fleury, allée du Val-Fleury à Gif-sur-Yvette et à la librairie Liragif. Entrée libre. Renseignements et réservations sur www.festivalvo-vf.com.