Essonne : quels sont les centres commerciaux fermés depuis le 30 janvier

Les Ulis 2, Maisonneuve, Valdoly.... Ils dépassent la surface de commerce utile fixée par le décret gouvernemental à 20 000 mètres carrés.

AbonnésCet article est réservé aux abonnés.
 Évry, samedi 28 mars 2020. Évry 2 fait partie des  centres commerciaux du département fermés depuis le 30 janvier 2021.
Évry, samedi 28 mars 2020. Évry 2 fait partie des centres commerciaux du département fermés depuis le 30 janvier 2021. LP/Nolwenn Cosson.

En Essonne, neuf centres commerciaux sont concernés par la fermeture depuis le renforcement des mesures annoncé par le Premier ministre le 29 janvier dernier en vue de limiter la propagation du coronavirus.

En voici la liste fixée par la préfecture : Évry 2 à Évry-Courcouronnes, Les Ulis 2 aux Ulis, le centre commercial de La Ville-du-Bois, Maison Neuve à Brétigny-sur-Orge, le centre commercial de Villabé, Valdoly à Montgeron/Vigneux-sur-Seine, Cora à Massy, le centre commercial Carrefour à Athis-Mons, le Cora du Val d'Yerres à Quincy-sous-Sénart/Boussy-Saint-Antoine.

La préfecture précise que « les commerces alimentaires de ces grandes surfaces peuvent rester ouverts, ainsi que les pharmacies. Quant aux commerces fermés, ils n'ont pas la possibilité de faire de la vente à emporter, de click & collect ou du retrait commande. Seules les activités de livraison restent possibles. »

De nouvelles règles sont aussi applicables pour calculer les jauges dans les magasins. « Les établissements dont la surface de vente est inférieure à 8 mètres carrés ne peuvent accueillir qu'un client à la fois, détaille la préfecture de l'Essonne. Les établissements dont la surface de vente est comprise entre 8 mètres carrés et 400 mètres carrés ne peuvent accueillir un nombre de clients supérieur à celui permettant de réserver à chacun une surface de 8 mètres carrés. Les autres établissements ne peuvent accueillir un nombre de clients supérieur à celui permettant de réserver à chacun une surface de 10 mètres carrés. »

Chaque magasin doit afficher de manière visible le nombre maximal de personnes autorisées simultanément.