Essonne : le département dégaine son plan emploi jeunes

A travers plusieurs mesures, le conseil départemental va embaucher plus de jeunes en 2021, afin de les aider à surmonter la crise. Ce plan a été voté ce lundi matin.

 Conseil départemental de l’Essonne a Evry
Conseil départemental de l’Essonne a Evry Le Parisien

En cette période de crise sanitaire, qui frappe tout particulièrement les jeunes, le conseil départemental de l'Essonne a décidé de leur donner un coup de pouce pour trouver un premier emploi. Ce « plan emploi des jeunes » a été voté en séance publique ce lundi matin, à l'unanimité.

Le département va ainsi augmenter le nombre d'apprentis dans ses services. « Nous avions 30 apprentis en 2015, ils sont 67 aujourd'hui et nous atteindrons le 140 en 2023, précise Dominique Bougraud (UDI), présidente déléguée au dialogue social et aux instances paritaires. Nous sommes sollicités, nous devons montrer l'exemple. »

Le recrutement se fera notamment sur les métiers en tension : assistants sociaux, agents de restauration scolaire, informaticiens, comptables.

Par ailleurs, la moitié des contrats Parcours emploi et compétences (PEC) seront réservés à des jeunes de moins de 26 ans ou à des jeunes reconnus travailleurs handicapés de 30 ans maximum, avec un accompagnement renforcé dans l'emploi. « Actuellement, nous avons 110 à 130 agents en PEC, dont une vingtaine de jeunes de moins de 26 ans. Ils seront désormais 60 à 65 », précise François Durovray (LR), le président du conseil départemental.

Des postes de conseillers numériques, travailleurs sociaux…

Autres mesures, le nombre de stagiaires gratifiés, des étudiants, de longue durée accueillis au sein des services du département est multiplié par trois et passe de 30 en 2020 à 90 en 2021, notamment sur les métiers en rapport avec le social.

Et cet été, 100 jobs seront proposés aux jeunes. Quarante postes de conseillers numériques vont également être créés dès cette année dans les maisons de l'Essonne et des solidarités. Leur rôle sera d'épauler les bénéficiaires de prestations sociales dans leurs démarches numériques.

Newsletter L'essentiel du 91
Un tour de l'actualité de l'Essonne et de l’Île-de-France
Toutes les newsletters

Enfin 30 contrats de pré-recrutement sont prévus à partir de la rentrée prochaine pour des étudiants en dernière année pour des emplois de travailleurs sociaux. Ceux qui y adhéreront toucheront une prime de 4 200 € pour leur dernière année d'étude, avec une assurance d'être embauchés par le département, pour une durée minimum d'un an, une fois leur diplôme obtenu.