Cédric Villani : «J’ai effectivement voté contre plusieurs lois médiatisées»

A un an de la fin de leur mandat, Le Parisien fait le point sur l’activité des députés d’Ile-de-France et de l’Oise. Elu en 2017 en Essonne sous l’étiquette LREM, le mathématicien est depuis non inscrit. En 2020, il a aussi mené la campagne des municipales à Paris.

AbonnésCet article est réservé aux abonnés.
 Le député (ex-LREM) de la 5e circonscription de l’Essonne, Cédric Villani, a pris ses distances avec la majorité. Il a par exemple voté contre la proposition de loi de sécurité globale.
Le député (ex-LREM) de la 5e circonscription de l’Essonne, Cédric Villani, a pris ses distances avec la majorité. Il a par exemple voté contre la proposition de loi de sécurité globale. LP/Cécile Chevallier

Un comble : c'est avec un mathématicien que les chiffres du site Datan.fr sont les plus complexes à analyser. Avec 87 % de votes conformes à la majorité présidentielle, il pourrait être facile de considérer que Cédric Villani, député (non inscrit) de la 5e circonscription de l'Essonne, est un bon petit soldat du gouvernement.

Cela se corse avec ses prises de position importantes : il a voté contre le projet de loi sur la sécurité globale, contre la réintroduction des pesticides néonicotinoïdes et il s'est abstenu lors du vote de confiance au Premier ministre Jean Castex.

«Je suis un député libre !»

Candidat malheureux aux municipales de Paris, Cédric Villani a pris ses distances progressivement avec La République en marche, le parti sous lequel il a été élu en 2017, et Emmanuel Macron. Certains ont même vu comme une provocation le fait qu'il maintienne sa candidature alors que le parti présidentiel lui a préféré Benjamin Griveaux, puis Agnès Buzyn.

En mai 2020, il a rejoint à l'Assemblée nationale « Ecologie démocratie solidarité ». Ce 9e groupe a disparu en octobre dernier faute d'effectifs suffisants. « Mais nos travaux se poursuivent sous forme de collectif, indique Cédric Villani, désormais sur la liste des députés non inscrits. Je suis un député libre! J'ai effectivement voté contre plusieurs lois médiatisées, dont le projet de loi de programmation de la recherche, la loi sécurité globale ou la loi sur les néonicotinoïdes. »

Candidat à Paris avec «continuellement un œil sur le travail législatif»

Mais il a aussi été « en soutien sur d'autres sujets » : « Sur la stratégie vaccinale, j'ai été plutôt favorable, estimant comme les rapporteurs de l'OPECST (NDLR : Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques, qu'il préside) que les critiques des oppositions étaient très exagérées. »

En 2020, malgré une campagne municipale dans la capitale, il a gardé « continuellement un œil sur le travail législatif et sa circonscription ». Avec quatre rapports rédigés, deux propositions de loi ou encore 82 interventions dans l'hémicycle, il figure selon le site Nosdéputés.fr parmi les 150 députés les plus actifs en 2020. Des données tempérées par celles de Datan qui fixe à 11 % sa participation aux votes (la moyenne nationale est de 18 %).

Il démarre 2021 avec deux chevaux de bataille : la condition de vie des animaux et l'instruction en famille (l'école à la maison), que la loi sur les séparatismes pourrait supprimer.

Datan.fr, une initiative citoyenne

Datan.fr n’est pas né d’hier. « Je travaillais dessus depuis trois à quatre ans. Il a vu le jour en septembre dernier », narre Awenig Marié, chercheur en sciences politiques à l’Université libre de Bruxelles (Belgique) et ancien membre du think tank VoteWatch, chargé d’examiner les votes au Parlement européen.

Sur Datan.fr, l’internaute trouve l’historique de tous les votes effectués à l’Assemblée par chacun des élus. Objectif : « permettre aux électeurs d’enfin comprendre comment vote leur député. L’accent est mis sur les pratiques de vote, afin de comprendre leur positionnement réel », souligne Awenig Marié. « Sans cette information, les parlementaires ne sont pas incités à rendre des comptes, et les citoyens ne votent pas forcément pour le parti pour lequel ils sont le plus proches », souligne Awenig Marié.

Datan.fr vient par ailleurs de se doter d’un conseil scientifique « pour donner de la légitimité au projet ». Parmi ce conseil scientifique se trouvent des chercheurs au CNRS, un professeur de Sciences-po… « Des personnes que j’ai rencontrées lors de mon parcours professionnel », ajoute Awenig Marié.