Athis-Mons : un camion chargé de cigarettes de contrebande scalpé par le tunnel de la N7

Le chauffeur du poids lourd a abandonné son camion rempli d’une tonne de marchandises de contrebande. Des passants en ont même profité pour se servir…

 Athis-Mons, ce samedi 20 février 2021. Un poids lourd « scalpé » par le tunnel de la N7 contenait des cartouches de cigarette de contrebande.
Athis-Mons, ce samedi 20 février 2021. Un poids lourd « scalpé » par le tunnel de la N7 contenait des cartouches de cigarette de contrebande. Police nationale 91

Son toit a été totalement arraché. Ce samedi à Athis-Mons, peu avant 18 heures, un chauffeur de poids lourd peu attentif a tenté l'impossible sur la nationale 7. En passant sous l'un des tunnels, son camion a percuté le mur et l'a « scalpé ». La moitié de sa cargaison, répartie dans des cartons, s'est étalée sur la route.

Le chauffeur, non blessé, a pris la fuite. Et pour cause : il transportait une grosse quantité de cartouches de cigarettes de contrebande. Avant l'arrivée des policiers, certains passants en ont d'ailleurs profité pour se « servir » dans cet entrepôt à ciel ouvert, souffle une source policière.

 ce samedi. Le poids lourd « scalpé » contenait près d’1,7 tonnes de cartouches de cigarette de contrebande./Police nationale 91
ce samedi. Le poids lourd « scalpé » contenait près d’1,7 tonnes de cartouches de cigarette de contrebande./Police nationale 91  

L'enquête a été confiée aux douanes. « Il y en avait pour 1,7 tonnes de marchandises », confie une source judiciaire, qui ajoute que le chauffeur du camion n'a toujours pas été interpellé ce lundi. Au total, le poids lourd contenait 11 200 cartouches de Malboro anglaises.

De nombreux camions qui restent coincés

À l'entrée du passage souterrain, un panneau indique pourtant bien la hauteur maximale de 2 mètres 60 à respecter. Mais nombreux sont les conducteurs qui se font avoir sur cette nationale. Comme cette camionnette, il y a un an, bloquée sous le tunnel et qui avait provoqué un bouchon monstre au matin du 7 février 2020. En 2011, le bras élévateur d'un camion a coincé au niveau d'un autre tunnel similaire à Viry-Chatillon. Sous le choc, le véhicule s'était quasiment coupé en deux, mais aucun blessé n'était à déplorer.

« Ce type de faits arrive très régulièrement sur les tunnels de la N7 à hauteur de Viry-Chatillon et Athis-Mons, déplore le maire (PS) d'Athis-Mons Jean-Jacques Grousseau. Le problème, c'est qu'ils sont assez bas, 2m60 contre 3 mètres d'ordinaire. Beaucoup de conducteurs se font avoir, notamment ceux qui louent des camions pour des déménagements et méconnaissent le gabarit de leur véhicule. » L'élu précise que des travaux ne sont pas à l'ordre du jour concernant la hauteur des ouvrages.