Les bornes électriques pour bateaux vont se multiplier le long de la Seine

Pour réduire l’empreinte carbone de la navigation fluviale, 78 nouvelles bornes électriques vont être installées sur le fleuve au cours des deux prochaines années, entre Paris et la Manche.

 78 bornes vont être installées en deux ans
78 bornes vont être installées en deux ans HAROPA

Treize bornes interactives de fourniture d'électricité et d'eau conçues par la start-up rouennaise SGA Automation ont déjà fait leur apparition sur les bords de la Seine depuis 2018 entre Paris et Le Havre. « C'était les prémices de notre engagement dans la transition écologique », explique Laurent Foloppe, le directeur commercial et marketing d'Haropa, le groupement d'intérêt économique (GIE) regroupant les ports du Havre, de Rouen et de Paris.

« Notre volonté, poursuit-il, est de mettre à disposition des bateliers une source d'énergie capable de remplacer les groupes électrogènes qu'ils utilisent lorsqu'ils sont à quai. Cela permet de réduire la pollution occasionnée par les rejets de CO2 et de dioxyde de soufre. Cela baissera aussi la consommation de carburant et supprimera les vibrations et le bruit, pour un plus grand confort des riverains et des navigants. »

Un abonnement pour les utilisateurs

En deux ans, ce sont 255 tonnes de polluants qui ont été émis en moins dans l'atmosphère pour 80 000 litres de gazole économisés, estime Haropa. « Le dispositif fonctionne tellement bien » qu'un plan d'investissement plus massif a été décidé par Haropa et Voies navigables de France (VNF) : « C'est un projet unique en Europe destiné au transport de fret et aux croisiéristes fluviaux, assure Laurent Foloppe. Nous lançons un marché pour implanter 78 bornes avec des prises de 16A, 32A et 63A, plus deux robinets d'eau potable. D'ici à deux ans, les professionnels grâce à un abonnement et un tarif unique pourront se brancher tout le long de la Seine. » Le coût global de l'installation s'élèvera à 9,2 millions d'euros dont 1,8 million financé par l'Europe.