Les 6 commandements du parfait télétravailleur écolo

A l’heure du Covid-19, le travail à distance est fortement recommandé. Une bonne nouvelle pour la planète, à condition toutefois de respecter certaines règles.

 Pour réduire son empreinte écologique en télétravail, quelques réflexes simples suffisent, comme trier ses mails et couper son ordinateur en fin de journée.
Pour réduire son empreinte écologique en télétravail, quelques réflexes simples suffisent, comme trier ses mails et couper son ordinateur en fin de journée. Istock

Le terme « télétravail » est apparu pour la première fois lors de la crise pétrolière de 1974. L'objectif était alors, selon l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe), de « réduire les déplacements concomitants avec le développement de l'informatique ». De fait, l'Ademe estime qu'un seul jour de télétravail se traduit par une réduction de 69% du volume des déplacements par rapport à une journée passée au bureau. Le travail à distance est donc un vrai soulagement pour la planète en termes d'émissions de CO2. Encore faut-il respecter certaines règles à la maison pour être un vrai télétravailleur écolo.

1. Je limite les visioconférences

On ne s'en rend pas compte lorsqu'on échange avec ses collègues sur des logiciels de réunions virtuelles comme Skype, Zoom ou Teams. Mais la consommation d'énergie et la sollicitation des serveurs nécessaires génèrent des émissions de gaz à effet de serre. Une seule minute de visioconférence émet l'équivalent de 1 g de CO2. « Suite à la crise sanitaire du Covid-19, le développement de la visioconférence semble être massif, note l'Ademe. Le taux de réunions présentielles devrait diminuer de 60% en 2020. » Pour vous réunir à distance avec vos collègues, privilégiez les échanges en audio : cela permet de consommer moins de bande passante que la vidéo.

2. Je fais le ménage dans mes mails

Quand vos poubelles débordent de déchets, vous ne les laissez pas s'entasser dans votre cuisine. Eh bien faites la même chose pour votre ordinateur en vidant régulièrement la corbeille. « Pour conserver les mails stockés dans la messagerie et la poubelle, les hébergeurs doivent faire tourner des serveurs, rappelle l'agence de maîtrise de l'énergie. Or, il est vraiment dommage de consommer de l'énergie pour garder en mémoire des documents mis à la poubelle! » L'Ademe conseille de se désabonner des newsletters que vous ne lisez pas et de vider sa corbeille à spams.

3. J'y vais mollo sur le streaming

En télétravail, il peut vous arriver de devoir regarder des vidéos en streaming (cela évite le téléchargement des données et permet d'assister à la diffusion en direct ou en léger différé). « Or, les vidéos en ligne représentent 60% du flux mondial de données et sont responsables de près de 1% des émissions mondiales de CO2, a calculé l'Ademe. Pour limiter votre empreinte carbone, l'Ademe suggère de désactiver la lecture automatique dans les paramètres de l'application en privilégiant la musique téléchargée, le streaming audio ou en choisissant une résolution de vidéo réduite.

4. J'opte pour le mode «favoris»

« Une requête Web aura plus ou moins d'impacts selon le temps de recherche et le nombre de pages consultées, explique-t-on à l'Ademe. On divise par quatre les émissions de gaz à effet de serre en allant directement à l'adresse du site. » Comment faire ? Consultez votre historique et placez les adresses des sites que vous utilisez souvent dans le dossier « favoris » : tapez l'URL exacte ou utilisez des mots-clés précis dans les moteurs de recherche.

5. Wi-fi plutôt que 4G pour mon téléphone

Sur votre mobile, l'Ademe conseille de privilégier le wi-fi quand vous travaillez à la maison car « il sollicite moins le réseau que la 4G ». « Mais si vous avez une box chez vous, je conseille de débrancher le wi-fi et d'y brancher son ordinateur en filaire via le câble réseau, souligne Frédéric. Non seulement on gagne en débit mais on économise un peu sur la connexion au réseau. »

6. Je passe en mode «sombre»

C'est le tuyau préconisé par Frédéric, qui travaille dans une entreprise de communication et est très au fait des petites astuces pour économiser l'énergie de son ordinateur. « Sur votre smartphone et certaines applications de votre PC, vous pouvez opter pour le mode sombre (NDLR : parfois appelé dark mode), ce qui fait passer votre fond d'écran en noir et votre écriture en blanc, conseille-t-il. Cela permet d'économiser jusqu'à 30 % de batterie. » Et lorsque vous avez fini votre travail, Frédéric vous conseille un réflexe basique : éteindre son ordinateur. « En laissant l'appareil en veille ou même simplement branché, on continue à consommer de l'électricité. »