Dalaï, le lama veille sur ses moutons

Cet animal étonnant est la coqueluche de la presqu’île de Quiberon (Morbihan). Le jeune lama est l’un des rares lamas de bergers français qui remplace le traditionnel chien.

 Saint-Julien (Morbihan), le 1er février. Dalaï est le chien de berger d’Alix Derrien, éleveuse de moutons.
Saint-Julien (Morbihan), le 1er février. Dalaï est le chien de berger d’Alix Derrien, éleveuse de moutons. LP/Nora Moreau

Au beau milieu de ses champs, au bord du GR34, entouré de ses 50 brebis, Dalaï est là pour charger le moindre intrus qui pourrait venir perturber la quiétude de ses laineux. Il est d'ailleurs en passe de lancer une nouvelle mode. Ce jeune lama de trois ans, est devenu la star de la presqu'île de Quiberon (Morbihan) : c'est un lama de berger, qui remplace à merveille, 24 heures sur 24, les traditionnels canidés, pour veiller sur les troupeaux de brebis.

Cette initiative bretonne émane d'Alix Derrien, technicienne dentaire équin et éleveuse désormais chevronnée, installée à Saint-Julien, à l'entrée de la commune. Si elle a nombre d'animaux à charge, Alix a commencé à se spécialiser dans le mouton, notamment pour la préservation de races protégées régionales comme le Lande de Bretagne, le ouessant, ou le mouton de Belle-Ile en voie de disparition. Elle fait aussi partie d'une association de préservation, Denve ar vro – Moutons de Bretagne — et cherche aussi à favoriser la tonte à l'ancienne, aux ciseaux.

Le Lama est un excellent gardien

« Les chiens de promeneurs, les chiens errants, les renards (sans compter les vols), peuvent faire des dégâts dans le troupeau ou perturber leur reproduction », assure Alix. C'est là qu'intervient Dalaï. « Contrairement à beaucoup d'idées reçues, le lama est un excellent gardien – il tient aussi ce rôle au Pérou. Un cri, et il rassemble toutes ses brebis derrière lui ! Quand un animal inconnu rentre sur le terrain, il charge, et le fait fuir, direct ! »

Dalaï a grandi auprès de moutons, et s'est parfaitement adapté au troupeau quiberonnais. « Il assiste aux naissances et aide à laver les nouveaux nés », glisse Alix, en distribuant de l'orge. La jeune femme a été contactée par beaucoup de propriétaires, un peu partout en France, visiblement très intéressés par cette technique de gardiennage… pas si courante.