Après les roses et les iris, Marie-Laure convertit Orléans à la clématite

Connue pour ses concours de roses et ses iris, Orléans s’intéresse maintenant aux clématites, grâce à une très riche collection privée de près de 400 spécimens qui vient de décrocher un label national.

 Marie-Laure Rauline a constitué une collection unique qui réunit 389 variétés différentes.
Marie-Laure Rauline a constitué une collection unique qui réunit 389 variétés différentes. LP/Javoy plantes pépinières

Pour Marie-Laure Rauline, cogérante des pépinières Javoy, à Saint-Cyr-en-Val, spécialisées dans les plantes grimpantes, la botanique est une passion, et les clématites plus encore. Dans son jardin de l'agglomération orléanaise, elle en cultive près de 400 variétés qu'on ne trouve pas dans les jardineries.

Rustiques, sauvages, découvertes au fil des balades ou plantées à partir de graines échangées avec d'autres amateurs du monde entier. Une collection rare et singulière, ouverte sur rendez-vous, qui vient de décrocher le label du Conservatoire des collections végétales spécialisées, une association nationale dédiée à la défense du patrimoine botanique et horticole.

Sa motivation ? D'abord le plaisir d'en apprendre toujours plus sur ces plantes aux floraisons parfois spectaculaires mais aussi l'envie de faire partager ses découvertes. « Quand j'ai commencé à m'y intéresser il y a dix ans, je pensais que c'était une toute petite famille, mais pas du tout. Dans le monde il y en a 400 espèces, et 5 000 variétés. C'est donc un immense terrain de jeu que je n'ai pas fini d'explorer ! », sourit-elle.

A voir au Jardin des plantes

Pour l'instant, de nombreuses variétés de la collection ne sont pas commercialisées mais certaines pourraient l'être un jour. L'idée est de proposer de nouvelles clématites plus résistantes, mieux adaptées au climat plus sec d'aujourd'hui. En attendant, la collection est dupliquée au jardin des plantes d'Orléans, et répartie un peu partout dans les parterres où l'œil averti les repère grâce aux étiquettes en ardoise qui les identifient.

Le printemps est la meilleure saison pour les admirer, mais l'automne est aussi crucial pour la floraison, car c'est le moment idéal pour planter !