A Marseille, toujours trop de déchets dans les calanques

Malgré l’épidémie, un millier de bénévoles étaient au rendez-vous ce samedi pour ramasser les mégots et autre plastique qui jonchent le parc naturel autour de Marseille. Nouveauté de l’année : les masques !

 A Marseille, mégots, plastique, canettes et masques font partie des déchets les plus ramassés.
A Marseille, mégots, plastique, canettes et masques font partie des déchets les plus ramassés. LP/Marc Leras

Sous l'eau avec des plongeurs, le long du littoral et dans les collines avec des bénévoles portant masques et gants… Pour la 17e fois, et malgré le Covid-19 qui a fait baisser la jauge des volontaires, un millier de membres de dizaines d'associations, mais aussi de plus en plus d'entreprises partenaires, ont ramassé ou repêché samedi des déchets lors de l'opération « Calanque propre ». Avec une cinquantaine de mètres cubes ramassés de Martigues jusqu'à Cassis en passant par Marseille et les îles du Frioul, le constat est toujours aussi déplorable, tant en mer qu'à terre, y compris au cœur du Parc national des calanques.

« On retrouve les mêmes mégots, canettes, bouteilles et toujours autant de plastique… La nouveauté cette année, ce sont les masques », déplore Isabelle Poitou, la directrice de l'association « Mer terre » qui organisait la journée. « On dépollue dans une zone protégée et on ramasse encore tout ça ! Il faut comprendre qu'il y a des comportements criminels contre l'environnement. Si on se retrouve face à cette marée de plastique, c'est par l'addition de comportements individuels. »

« J'ai été surpris à la fois par la beauté du site et par la masse de déchets qu'on y trouvait », confirme, en descendant la colline du Cap Canaille une barrière de chantier à la main, Jean-Philippe Latalardo, venu nettoyer pour la première fois avec ses collègues du Casino Barrière de Cassis. « On a ramassé du plastique, de la ferraille, des mégots. Ce qui fait tout de même plaisir, c'est de voir autant de monde se mobiliser pour la protection de l'environnement un samedi matin de vacances. » Les bennes de détritus divers, de plastique ou de verre, triés tout au long de la collecte ont pris la direction de déchetteries.