Info Le ParisienÉlectionsRégionales

Régionales : vers une guerre des chefs socialistes en Auvergne-Rhône-Alpes

L’actuel président du groupe PS au conseil régional, et maire de Bourg-en-Bresse, Jean-François Debat, en a assez d’attendre la décision de Najat Vallaud-Belkacem. Selon nos informations, il a la ferme intention d’être tête de liste PS lors des prochaines régionales.

 Dans la course pour mener le PS aux régionales en Auvergne-Rhône-Alpes, Najat Vallaud-Belkacem se fait attendre.
Dans la course pour mener le PS aux régionales en Auvergne-Rhône-Alpes, Najat Vallaud-Belkacem se fait attendre.  LP/Frédéric Dugit

Bras de fer socialiste en perspective pour la conquête de la région Auvergne-Rhône-Alpes! L'une, Najat Vallaud-Belkacem, se fait attendre, tandis que l'autre, Jean-François Debat, ne cache plus ses intentions.

Pressée pendant tout l'été par ses amis socialistes à se lancer dans la bataille, l'ancienne ministre de l'Education de François Hollande n'est toujours pas sortie du bois. Or, selon nos informations, Jean-François Debat, réélu en juin dernier maire de la ville et de l'agglomération de Bourg-en-Bresse, est, lui, sur la ligne de départ. « Il est fort probable que je prenne l'initiative de poser ma candidature à la tête de liste socialiste dans la région, nous confie celui qui est également le président du groupe PS au conseil régional. Depuis quelques semaines, ils sont nombreux à me solliciter. J'attendrai bien sûr la décision des instances locales du parti qui doivent se prononcer à la mi-novembre. »

« C'est bien Najat qui ira; il y a une réelle attente»

L'affrontement s'annonce d'autant plus rude que ce n'est pas la décision de Vallaud-Belkacem, désormais directrice pour la France de One, une ONG luttant contre la pauvreté en Afrique, qui déterminera Jean-François Debat. « Ce qui me fait hésiter, c'est qu'en raison de la règle du non-cumul, je devrai faire le choix entre la présidence de région et mes fonctions de maire. Ce n'est certainement pas ce que décidera Najat », glisse le maire de Bourg-en-Bresse.

Dans le camp de l'ex-ministre, on est loin d'avoir abandonné tout espoir. « C'est bien Najat qui ira. Il y a une réelle attente et un consensus des élus régionaux et des secrétaires fédéraux, croit savoir un proche de Vallaud-Belkacem. On espère qu'elle se prononcera rapidement. » Najat Vallaud-Belkacem, qui n'a répondu à aucune de nos sollicitations, aurait été un temps tentée par l'Ile-de-France pour laquelle la conseillère de Paris, Audrey Pulvar, est désormais la mieux placée pour la candidature PS.

Olivier Faure, le numéro un du Parti socialiste, informé de la donne politique compliquée dans la région - outre les dissensions internes, les Verts ont décidé de partir seuls au combat - aurait fait savoir que c'était aux instances locales de trancher…