Paris en zone d’alerte maximale : restaurants ouverts, bars fermés et télétravail encouragé

Les restaurants pourront rester ouverts à condition de respecter un protocole sanitaire renforcé. Les bars, eux, doivent baisser le rideau.

 Un arrêté à paraître lundi précisera les mesures sanitaires à respecter.
Un arrêté à paraître lundi précisera les mesures sanitaires à respecter.  LP/Arnaud Dumontier

La capitale et sa petite ceinture passent ce dimanche soir en zone d'alerte maximale. Dès lundi, de nouvelles mesures contraignantes seront annoncées pour les 15 prochains jours par la maire de Paris, Anne Hidalgo.

Entre la fermeture des bars et l'adoption d'un protocole sanitaire permettant aux restaurants de rester ouverts, de premiers éléments ont d'ores et déjà été communiqués par Matignon.

Pas de fermeture pour les restaurants

Suivi par le gouvernement, le Haut Conseil de Santé Publique a validé dimanche le protocole sanitaire renforcé proposé par les professionnels du secteur de la restauration et qui sera applicable dans les zones d'alerte maximale ainsi que dans les zones d'alerte renforcée. Les établissements le respectant pourront rester ouverts.

En fin de journée, l'Union des métiers et des industries de l'hôtellerie (Umih) avait déjà révélé que les restaurants d'Aix-en-Provence et Marseille allaient pouvoir rouvrir dès lundi sous conditions. Selon le syndicat, les mesures en question devraient imposer la mise en place d'un cahier de rappel, une distance d'un mètre et demi entre chaque table et une fermeture des établissements à 22 heures.

VIDÉO. Etchebest et les restaurateurs font du bruit : « Si on nous referme, c'est une mort assurée »

Fermeture des bars

Déjà contraints depuis une semaine de baisser le rideau à partir de 22 heures, les bars parisiens vont avoir pour obligation de fermer totalement. Les élus parisiens avaient indiqué qu'ils se plieraient à toute décision de fermeture, ce qui semble exclure un vent de fronde comme celui qui avait soufflé à Marseille la semaine dernière.

À terme, « on ne peut pas être dans un stop-and-go permanent », a cependant souligné la maire de Paris, qui mise sur des mesures sanitaires renforcées dans les établissements, y compris les cafés.

Accueil réduit à l'université

Matignon a également annoncé que les salles ou amphithéâtres des universités ne pourront, à partir de mardi, être remplis qu'à 50 % de leur capacité au maximum en zones d'alerte renforcée et maximale. Le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal avait déclaré avoir été « choqué » par les images d'amphis bondés.

Télétravail encouragé

Paris a franchi, depuis plusieurs jours, « les trois seuils qui correspondent à la zone d'alerte maximale et cette tendance s'est confirmée pendant le week-end », analyse Matignon.

Le taux d'incidence dépasse toujours la barre des 250 pour 100 000 habitants à Paris, tandis que plus de 30 % des lits en réanimation sont occupés par des patients atteints de Covid-19, au-dessus du seuil d'alerte maximale de 30 % en Ile-de-France. Pour faire face à un regain de circulation du Covid-19, le télétravail est « plus que jamais » privilégié.