Location de jardin, piscine, cave… nos astuces pour rentabiliser votre habitation

Amortir vos traites lorsque vous êtes propriétaires en louant votre salon, votre jardin, votre piscine ou encore votre cave, c’est possible. Voici une sélection de sites qui vont vous faire gagner de l’argent.

 Des sites se sont spécialisés dans la location d’espaces extérieurs. Vous pouvez ainsi louer à l’heure votre jardin ou votre piscine. (Illustration)
Des sites se sont spécialisés dans la location d’espaces extérieurs. Vous pouvez ainsi louer à l’heure votre jardin ou votre piscine. (Illustration) ISTOCK

Vous possédez une maison, vous cherchez à gagner un peu d'argent pour couvrir vos frais mais vous ne souhaitez pas que des hôtes dorment dans votre lit, façon Airbnb ? Il existe de nombreuses plates-formes collaboratives pour louer tout ou partie de son bien à des particuliers en manque de place ou à des entreprises, à la recherche de lieux sympas et plus personnels.

Remplir sa cave ou son grenier

Vous disposez d'une cave, d'un garage ou d'un grenier vide ? Vous pouvez les louer comme garde-meuble ou petit espace d'entreposage à d'autres particuliers. Proposées sur des sites comme Jestocke.com, Ouistock.fr ou Costockage.fr, les surfaces d'appoint peuvent rapporter entre 6 et 20 euros par mois et par mètre carré, selon les villes.

Concrètement, vous créez votre annonce en fixant vous-même votre prix, votre durée de location et les conditions d'accès (clé, sur rendez-vous, etc.). Si votre espace de stockage est propre, sans humidité ni insectes et accessible de façon indépendante, facile et sécurisée, vous pouvez cibler la fourchette haute. Si l'accès se fait par une trappe en haut d'une échelle instable, vous louerez forcément moins cher.

Notez que l'assurance des affaires stockées est généralement incluse dans les commissions prélevées par les plates-formes : elles oscillent entre 10 et 20 % du prix de la location.

Proposer son salon à des entreprises

Les entreprises sont à la recherche de lieux moins formels que leurs bureaux et « hors les murs » pour des réunions, formations ou ateliers de brainstorming. Votre salon a donc une carte à jouer, surtout s'il est dans une grande ville ou à proximité. Des sites comme OfficeRiders.com, Snapevent.fr, We-peps.fr ou Cookoon.fr permettent de louer ses pièces à vivre à la journée, pour une soirée d'entreprise ou pour un événement privé.

Si le propriétaire fixe librement son prix et ses conditions, sachez qu'un petit appartement de Clichy-la-Garenne (Hauts-de-Seine) se loue sur Officeriders 100 euros par jour pour une réunion, 200 euros pour un événement, 250 euros pour une journée de production, type séance photo ou tournage. Sur Snapevent, un studio de 160 m2 à Paris (IXe) est proposé à 750 euros HT la demi-journée. Sur son site web, We-Peps.fr - qui prélève 7 % de commission - met à disposition un simulateur de prix pour vous aider à établir votre tarif.

Spécialisée dans les biens d'exception, Cookoon a pour originalité de ne pas prélever de commission sur la location de votre bien mais de se rémunérer sur les prestations qu'elle propose en plus : repas gastronomiques, service voiturier, DJ…

Louer son jardin ou sa piscine

Louerdehors.com, jardins-prives.com ou Swimmy.fr, se sont spécialisés dans la location d'espaces extérieurs. Vous pouvez ainsi louer à l'heure votre terrasse, votre jardin, votre rooftop ou votre bassin pour des fêtes d'anniversaires, des shootings photo, des tournages, des séminaires ou des événements d'entreprises. Attention, il est conseillé de mettre à disposition des convives un grand nombre de chaises et transats, parasols, table, barbecues, vaisselle et plus si affinités. En fonction de la qualité du jardin, de la vue et des prestations, les prix oscillent entre 3 et 7 euros par heure et par personne sur Louerdehors.com.

Catherine et Jacques louent leur jardin à Asnières (Hauts-de-Seine). LP/Olivier Arandel
Catherine et Jacques louent leur jardin à Asnières (Hauts-de-Seine). LP/Olivier Arandel  

Depuis un an et demi, Catherine Marmion et Jacques Simonnot, propriétaires à Asnières (Hauts-de-Seine) d'un carré de verdure à l'abri des regards et à l'ombre d'une majestueuse maison de pierres et de briques rouges, ont sauté le pas. Ils ont mis en location leur jardin via la plate-forme Louerdehors.com au tarif de 4 euros par heure et par personne.

« Pour ce prix, les gens ont tout : une trentaine de chaises, une dizaine de transats, deux grands parasols, des barbecues, une plancha, fait valoir Jacques. Ça marche assez bien. » Catherine et lui ont ainsi accueilli « des baptêmes, mariages, fiançailles, baby showers, anniversaires, fêtes entre amis… » allant jusqu'à une quarantaine de convives réunis dans leur jardin.

« On essaie d'être disponibles si les personnes ont besoin, sans imposer notre présence », souligne le propriétaire. L'hôtel particulier de 1925 est grand, le couple peut facilement rester à l'intérieur. « Mais souvent, on nous demande un coup de main pour ouvrir le parasol, mettre en route le lampadaire ou prêter un tire-bouchon », se réjouit Jacques, qui aime recevoir au point d'ouvrir également bientôt des chambres d'hôtes. Rapidement classé parmi les meilleures adresses de Louer Dehors, le jardin de Jacques et Catherine leur a rapporté « environ 5000 euros en 2019 et entre 7000 et 8000 euros en 2020 ».

Location de jardin, piscine, cave… nos astuces pour rentabiliser votre habitation

« Nous avons 250 annonces en France mais ce qui marche le mieux, ce sont les jardins en Ile-de-France, accessibles depuis Paris », observe Sabine Dissaux, la créatrice de Louer Dehors. C'est en 2016 que cette ancienne cadre dans l'événementiel a lancé sa plate-forme : « J'ai grandi dans la région grenobloise, j'ai toujours eu la chance d'avoir un jardin et quand je me suis retrouvée sous les toits à Paris, dans un tout petit appartement, j'ai eu envie de louer une piscine. »

Louer Dehors se rémunère par des commissions : 20 % côté propriétaire, 5 % côté loueur. Et ça fonctionne. Car si l'entrepreneuse refuse de dévoiler son chiffre d'affaires, il est « en hausse de 80 % par rapport à l'année dernière ».

Enfin, à noter que sur jardins-prives.com, il est aussi possible de proposer la jouissance de votre jardin en échange de travaux de jardinage. De même pour le potager, propriétaire et jardinier peuvent convenir que les fruits et les légumes seront cultivés et le jardin entretenu en échange d'une partie de la récolte. Pratique dans le cas d'une résidence secondaire.

N’oubliez pas de déclarer les revenus

Peu importe le morceau de votre maison que vous choisissez d’offrir à la location aux particuliers ou aux entreprises, ces revenus supplémentaires doivent être déclarés. Seul cas d’exonération : s’ils ne dépassent pas 760 euros par an. Sinon, vous devez les porter sur votre déclaration de revenus. Vous avez le choix entre deux régimes fiscaux : le « micro-BIC » (autorisé en dessous de 70 000 euros de gains annuels) ou le régime réel.