Investissement : le Bitcoin, la fausse bonne idée ?

La recherche d’une plus value rapide peut convaincre certains d’investir dans la cryptomonnaie. Mais son imprévisibilité et sa technicité représentent de réels dangers pour les novices.

 Les fluctuations du Bitcoin sont telles que les spécialistes conseillent à ceux qui voudraient investir de le faire sur quatre ou cinq ans.
Les fluctuations du Bitcoin sont telles que les spécialistes conseillent à ceux qui voudraient investir de le faire sur quatre ou cinq ans.  Reuters/Benoît Tessier

Accrochez-vous, étudier le cours du Bitcoin donnerait le tournis. La courbe ressemble à des montagnes russes, entre une succession de hausses fulgurantes et de baisses foudroyantes. En ce début janvier, la cryptomonnaie a flambé en battant record sur record pour atteindre une valorisation de 40 000 dollars (33 000 euros). Avant de s'effondrer, de nouveau, pour perdre 15 % en deux jours.

Même les spécialistes nagent dans le flou. « Je vous avoue que je n'ai aucune visibilité, impossible de savoir sur un mois ce qu'il va se passer », confie Claire Balva, PDG de Blockchain Partner, spécialiste des cryptomonnaies. Difficile, alors, pour un particulier novice de se lancer à corps perdu dans ce monde nébuleux de la monnaie fictive.

« Ce n'est pas une solution miracle. Aux néophytes, je conseillerais d'investir sur le long terme. Il ne faut pas jouer au trader, s'imaginer doubler son investissement en deux jours, insiste Claire Balva. En revanche, quel que soit le niveau du cours à l'instant T, vous pouvez être à peu près certain qu'il sera plus élevé dans trois, quatre ou cinq ans. Investir, oui, mais avec précaution, au fur et à mesure, sans tout miser là-dessus. »

De plus en plus de personnes s'y intéressent

D'abord réservé à des personnes initiées, plutôt geek, le Bitcoin tend à se démocratiser, selon l'entrepreneuse. « Dans mon entourage, de plus en plus de monde me pose des questions, au-delà même des 20-35 ans », affirme-t-elle. Une évolution dans les esprits provoquée, entre autres, par l'investissement de grandes entreprises dans la cryptomonnaie, pour diversifier leurs actifs.

« Cela donne confiance et rassure, appuie Claire Balva. Pour moi, le Bitcoin c'est l'or numérique. Il n'y a ni résultats d'entreprise derrière, ni Etat, c'est une monnaie décentralisée. Certains peuvent penser que c'est une bulle spéculative qui finira par exploser. Je ne le crois pas. À mon sens, le Bitcoin a autant de chance de s'effondrer que l'Euro. Peut-être qu'il descendra, mais jamais il ne retombera à zéro. »