Impôt : avez-vous un solde à régler ?

En cette fin d’année, l’administration fiscale réalise des prélèvements sur les comptes des contribuables qui n’ont pas payé tout ce qu’ils devaient.

 Une régularisation peut vous être demandée si vous n’avez pas assez payé l’an dernier.
Une régularisation peut vous être demandée si vous n’avez pas assez payé l’an dernier. LP/Arnaud Journois

Peut être avez aperçu ces derniers jours sur votre compte bancaire, un prélèvement inattendu émanant de la Direction générale des finances publiques. Avant de le contester, plongez-vous d'abord dans votre relevé d'impôt sur le revenu. Car vous faites peut-être partie des contribuables qui ont un solde à payer.

A la suite de la déclaration des revenus 2019 remplie au printemps, une régularisation peut vous être demandée si vous n'avez pas assez payé l'an dernier, si vous avez touché une avance de crédit d'impôt trop importante en janvier dernier ou alors si vous n'avez pas modifié votre taux de prélèvement à la source malgré une hausse de revenu.

Trois autres prélèvements d'ici la fin de l'année

En cas de montant à régler inférieur à 300 euros, le prélèvement a eu lieu en une seule fois, le 25 septembre. Au-delà, il est fractionné. Les prochains prélèvements sont prévus les 25 octobre, 25 novembre et 25 décembre.

Pour éviter ce type de désagrément en fin d'année, mieux vaut déclarer auprès de l'administration fiscale tout changement de situation. Rien de plus simple : il suffit de vous rendre sur votre espace personnel sur le site impots.gouv.fr puis de cliquer sur l'onglet « gérer mon prélèvement à la source ».

Pareil si vous devez mettre à jour vos coordonnées bancaires. Sinon, il est toujours possible de vous rendre dans un centre des finances publiques, mais il faut vous préparer à faire la queue. Vu le contexte sanitaire, ce n'est peut-être pas la meilleure idée.