Sept ponts détruits en cinq nuits sur l’autoroute A10

Ce chantier colossal et spectaculaire permet de préparer l’élargissement de l’autoroute, qui passera à deux fois quatre voies au nord d’Orléans à l’horizon 2023-2024.

 Les machines en pleine action toute la nuit pour raser  les vieux ponts autoroutiers
Les machines en pleine action toute la nuit pour raser les vieux ponts autoroutiers LP/Vinci Autoroutes

En pleine nuit sur l'A10 en ce début d'automne, quelques privilégiés peuvent assister à un spectacle hors norme : sur la chaussée fermée au trafic, une quarantaine d'engins de chantier s'activent pour boucler un chantier exceptionnel en un temps record : la destruction de sept ponts en cinq nuits, jusqu'au 29 septembre, entre la bifurcation de l'A19 et celle de l'A71, à proximité d'Orléans.

Ces travaux qui mobilisent une cinquantaine d'agents s'inscrivent dans le projet d'élargissement de l'A10 à quatre voies sur ce secteur. Les ponts qui enjambaient l'autoroute étaient trop étroits, ils ont donc été doublés par des ouvrages neufs, plus larges, qui les rendent désormais inutiles, d'où leur destruction.

Entre 20 heures et 6 heures du matin

Pour éviter de trop perturber la circulation sur ce tronçon qui voit passer 68 000 véhicules par jour, il a été décidé d'intervenir entre 20 heures et 6 heures du matin, en déviant le trafic.

Au sol, une épaisse couche de sable est répandue afin de protéger la chaussée. Une machine impressionnante armée d'une pince coupante vient alors grignoter le béton et les ferrailles des ouvrages d'art, d'abord le tablier, puis les piles, avant que les pelleteuses et les camions n'entrent en scène pour déblayer les gravats.

Cinq nuits, jusqu’au 29 septembre, pour venir à bout de sept ponts entre la bifurcation de l’A19 et celle de l’A71, à proximité d’Orléans./LP/Vinci Autoroutes
Cinq nuits, jusqu’au 29 septembre, pour venir à bout de sept ponts entre la bifurcation de l’A19 et celle de l’A71, à proximité d’Orléans./LP/Vinci Autoroutes  

« L'intervention est millimétrée, tout est minuté. Mais si jamais on dérapait, on reporterait car on ne peut pas se permettre de ne pas rouvrir à l'heure », précise Vinci, qui va désormais pouvoir s'attaquer à une nouvelle phase du chantier, la création des nouvelles voies de circulation et la réorganisation de l'échangeur de l'A71, avec, là encore, des opérations spectaculaires à venir.