«Rendez-vous de la retraite» : le Covid-19 au cœur des préoccupations

Du 12 au 17 octobre se tiennent ces rendez-vous en ligne, organisés par l’Agirc-Arrco et la Caisse nationale d’assurance vieillesse, dont un millier d’agents répondront aux préoccupations des actifs.

 Parmi les questions attendues par les conseillers, la crise inquiète quant au devenir et au niveau des retraites.
Parmi les questions attendues par les conseillers, la crise inquiète quant au devenir et au niveau des retraites. Sophie Belliot/Agirc-Arrco

Le confinement et la crise économique et sanitaire du Covid-19 ont suscité des interrogations inhabituelles chez les futurs retraités. Plus de la moitié (51 %) des 50-62 ans sont aujourd'hui prêt à revoir leur stratégie à l'égard de la retraite. C'est ce qui ressort d'un sondage* réalisé par OpinionWay auprès de 2004 personnes, pour le compte de l'Agirc-Arrco, régime de retraite complémentaire des salariés, et de la Caisse nationale d'assurance vieillesse (CNAV), régime de base de la Sécurité sociale qui organisent, ensemble pour la première fois, la 6e édition des « Rendez-vous de la retraite », du 12 au 17 octobre.

Un événement très attendu, notamment par les 700 000 actifs qui chaque année partent en retraite. 40 000 rendez-vous sont proposés à distance et dans 230 lieux d'accueil, contre 25 000 l'an dernier. Un millier d'agents sont mobilisés.

Parmi les questions attendues par les conseillers, la crise inquiète quant au devenir et au niveau des retraites. Par exemple, selon le sondage, 29 % des 50-62 ans ont été confrontés cette année à une période de chômage partiel ou technique et 6 % ont vu leur contrat non renouvelé ou interrompu. Quelles conséquences pour eux? « A l'Agirc-Arrco, nous avons instauré un filet de sécurité, veut rassurer le directeur général, Francois-Xavier Selleret. Le chômage partiel n'a donc pas d'impact sur l'attribution des points pour le calcul de la retraite complémentaire. »

Côté régime de base, « le gouvernement a pris des mesures exceptionnelles, encore peu connues, rappelle Renaud Villard, directeur général de la Cnav. Avant la crise, si vous étiez six mois en chômage partiel, vous ne cumuliez aucun trimestre. Dorénavant, vous avez droit à deux trimestres. Aucun impact sur la date de départ, donc. »

Des interrogations sur le montant de la retraite

Mais au regard du contexte, de la dette sociale qui s'accumule, n'est-il pas prudent de poursuivre son activité? « Deux fois non! tranche Renaud Villard. L'Assurance retraite va finir l'année sur un déficit de 13 milliards d'euros, mais pour garantir le paiement des pensions, nous avons mobilisé 5 milliards d'euros du Fonds de réserve des retraites. À côté, le gouvernement a sécurisé la dette Covid-19 en l'isolant et en prolongeant la CRDS. La garantie de continuité de paiement des retraites est absolue », insiste-t-il. « À l'Agirc-Arrco, nous disposons de 60 milliards d'euros de réserves, glisse de son côté Francois-Xavier Selleret. Aucun risque de rupture ou de baisse des pensions. »

Le sondage OpinionWay a aussi fait ressortir des préoccupations plus concrètes et personnelles. Comme le montant de la future retraite (86 % du panel) et le nombre d'années d'activité restant « pour disposer d'une retraite suffisante » (82 %). « Attention, alerte Renaud Villard, les carrières simples, ça n'existe pas, il y a d'autres éléments que le travail qui entrent en compte : les enfants, le service militaire, si on a été étudiant… C'est pour cette raison que nous avons besoin de 4 à 6 mois d'instruction pour liquider une retraite. »

Enfin, le télétravail pourrait s'inviter dans les interrogations. « Comme il réduit certaines contraintes, ceux qui en bénéficient pourraient choisir de repousser leur départ, ou de partir de façon progressive », avance Francois-Xavier Selleret.

L'information ne s'arrête pas le 17 octobre. De très nombreux outils et services en ligne développés par l'Agirc-Arcco et l'Assurance retraite, aident les futurs retraités à prendre les bonnes décisions au bon moment. À titre d'exemple, le simulateur interrégime Marel, enregistre 4 millions de connexions par an !

Informations sur : lassuranceretraite.fr/portail-info/home.html ou agirc-arrco.fr