Les soldes prolongés de deux semaines jusqu’au 2 mars

Le ministère de l’Economie a annoncé vendredi la prolongation exceptionnelle des soldes d’hiver.

Le ministère de l'Economie a annoncé la prolongation des soldes d'hiver.
Le ministère de l'Economie a annoncé la prolongation des soldes d'hiver. OLIVIER BOITET

Le gouvernement joue les prolongations. Les soldes d’hiver, qui devaient prendre fin le 16 février, sont prolongés cette année de deux semaines, jusqu’au 2 mars. Une décision exceptionnelle annoncée ce vendredi par le ministère délégué en charge des PME.

Au gouvernement, on explique ainsi avoir voulu satisfaire les demandes des professionnels. « Nous avons répondu favorablement » à une demande des commerçants et cette décision permet de « compenser le contrecoup du couvre-feu à 18 heures en permettant aux clients d’étaler leurs achats », précise cette même source. La mesure, généralisée le 16 janvier dernier sur l’ensemble du pays, avait été vécue comme un coup de massue pour de nombreux commerçants, qui craignaient de ne pas pouvoir s’en sortir à terme avec des plages horaires d’ouverture restreintes.

Écouler les stocks

La prolongation permettra aussi aux commerçants « de vendre leurs stocks », ajoute-t-on à Bercy, alors que la consommation des Français est en berne à cause des restrictions mises en place pour lutter contre l’épidémie de Covid-19. Les soldes avaient dans ce contexte connu une affluence bien moindre que d’ordinaire lors de leur démarrage le 20 janvier, qui avait été décalé de deux semaines à la demande des petits commerçants désireux de vendre plus longtemps au prix fort pour compenser leurs pertes liées au confinement de novembre.

Les soldes, sur lesquels de nombreux commerces misaient pour sauver leur saison sans toutefois en espérer de miracle, ont ensuite été bousculés par la fermeture depuis le 31 janvier des centres commerciaux et grands magasins de plus de 20 000 mètres carrés.