Le Loiret va accélérer sur le recyclage des ordinateurs

Le conseil départemental lance une étude pour doper la filière du réemploi des vieux ordinateurs. L’idée est d’équiper les plus démunis tout en aidant les acteurs du recyclage.

 Le magasin Envie d’Ingré, près d’Orléans (Loiret), va recycler et revendre davantage d’ordinateurs.
Le magasin Envie d’Ingré, près d’Orléans (Loiret), va recycler et revendre davantage d’ordinateurs. D Chauveau/CD 45

Un ordinateur PC d'entrée de gamme se vend 59 euros dans la boutique Envie Orléans-Loiret, à Ingré. Les plus chers tournent autour de 400 euros, moitié moins cher que leur prix neuf chez d'autres distributeurs. « Nous avons remis à zéro la carte mémoire et le disque dur est changé. Ce qui nous coûte une trentaine d'euros », résume François Dony, directeur de ce magasin associatif qui ne vend que des appareils recyclés.

Pour l'instant, Envie Orléans vend surtout de l'électroménager, soit environ 6 000 réfrigérateurs, fours et lave-linge. Le rayon PC n'est pas le plus fourni. « Nous sommes à 400 ordinateurs par an. Nous pourrions faire plus, mais la filière de recyclage n'est pas encore mature », remarque-t-il. Deux techniciens, Benjamin Joassard et Guillaume Houzé, réparent les ordis que l'association récupère.

Dénicher des gisements dans les entreprises, les services publics, les associations

De son côté, le conseil départemental du Loiret veut accélérer sur le réemploi des appareils électroniques d'une part, et aussi sur l'inclusion numérique. L'idée est de dénicher des gisements dans les entreprises, les services publics, les associations, qui se débarrassent de leurs ordinateurs sans savoir toujours qu'en faire. « Nous avons fait le test dans nos propres services, et nous avons recensé 25 ordinateurs à changer », indique Eric Coulon, directeur de l'insertion au conseil départemental.

Une étude à l'échelle du département du Loiret sera lancée dans les semaines qui viennent. Un chargé de mission est en cours de recrutement par Envie. « Ce type d'opération est déjà mené avec succès à Rennes et Saint-Etienne », souligne François Dony, qui espère ensuite recruter d'autres techniciens pour les remises en état.

Le but du magasin Envie est également de rendre le numérique accessible à tous. D Chauveau/CD 45
Le but du magasin Envie est également de rendre le numérique accessible à tous. D Chauveau/CD 45  

Outre les clients du magasin Envie, qui s'adresse à tout le monde, le but est d'équiper des familles en difficulté. Comme beaucoup de départements, le Loiret fait face à une très forte hausse de bénéficiaires du RSA (Revenu de solidarité active) en raison de la crise économique : 17 000 foyers bénéficiaires au lieu de 15 500 en février. « Les ordinateurs ne seront pas forcément donnés. Mais l'idée est de rendre le numérique accessible à tous », dit Eric Coulon.

La collectivité locale espère livrer les premiers ordinateurs dès la fin de l'année, puis étendre l'opération à l'ensemble du département.