L’Oréal a désigné son nouveau patron, Nicolas Hieronimus

C’est le directeur général adjoint, nommé il y a trois ans, qui prendra la suite de Jean-Paul Agon au printemps.

 Nicolas Hieronimus en mars 2018 au siège de Levallois-Perret.
Nicolas Hieronimus en mars 2018 au siège de Levallois-Perret. Reuters/Benoît Tessier

Ne rien perturber. Le géant français des cosmétiques L'Oréal a choisi le directeur général adjoint Nicolas Hieronimus pour en prendre la direction opérationnelle en mai prochain, succédant à Jean-Paul Agon. Un enfant du groupe : Hieronimus a fait toute sa carrière au sein du groupe, et en mai 2017 il avait été appelé aux côtés du PDG comme directeur général adjoint en charge de l'ensemble des divisions du groupe. C'est déjà de cette manière que s'était opérée la succession entre Lindsay Owen-Jones et Jean-Paul Agon entre 2006 et 2011.

Cette succession a été décidée mercredi par le conseil d'administration, qui a suivi en cela les recommandations du comité des nominations et de la gouvernance.

Nicolas Hieronimus ne récupérera pas la fonction de président du conseil, Jean-Paul Agon la conservant. Celui-ci aura 65 ans en juillet prochain, limite d'âge prévue pour la direction générale par les statuts du groupe.

Entré chez L'Oréal comme chef de produit

Le conseil a salué l'action de son PDG pendant 15 ans à la tête du groupe de beauté, estimant qu'il « l'a transformé en profondeur pour l'adapter aux défis de son temps » en ayant « imaginé la beauté de demain ».

Le futur directeur général, 56 ans, diplômé de l'Essec, est entré chez L'Oréal en 1987 comme chef de produit, avant de prendre la direction marketing de Garnier en 1993 où il a notamment lancé la gamme de soins capillaires Fructis, avant de diriger plus tard L'Oréal Paris à l'international. À l'étranger, il a occupé des postes de responsabilité au Royaume-Uni et au Mexique. Après avoir dirigé la division des produits professionnels, il a pris la tête de la division luxe, qui comprend des marques emblématiques comme Lancôme, YvesSaintLaurent ou Giorgio Armani.

Le groupe L'Oréal affichait en 2019 un chiffre d'affaires proche des 30 milliards. Ses ventes ont baissé de 12 % au premier semestre, fortement pénalisées par la fermeture des points de vente (salons, parfumeries, magasins, magasins d'aéroports) malgré un bond des ventes en ligne de + 65 % sur la même période. Pendant le printemps, 70 % des usines du groupe, sur tous les continents, ont fabriqué du gel hydroalcoolique. En France, il a été offert aux médecins de ville, employés de crèches et professionnels de la propreté.