En Seine-Maritime, cinq frères réinventent le camembert de Normandie

Dans le Pays de Caux, près de Fécamp, une fratrie d’agriculteurs lance la production d’un camembert en dehors du périmètre de l’appellation avec du lait de vaches Prim’Holstein.

 Les frères Bréand veulent relancer le camembert seinomarin
Les frères Bréand veulent relancer le camembert seinomarin #PRESSE30

Charles, Pierre, Victor, Côme, Martin, voilà qui pourrait être le début d'un titre de film. Eux aussi ont eu envie d'aventure. La leur se déroule à Terres-de-Caux (près de Fécamp) sur 260 hectares exploités successivement par leur grand-père et leur père. Une épopée qui débute voici quatre ans quand la fratrie Bréand décide de se lancer dans la production du camembert Le 5 Frères » en dehors du terroir de l'appellation d'origine contrôlée (AOC), en y mettant les grands moyens.

Deux motifs ont décidé les frères à produire le fromage le plus connu de Normandie : « D'abord, il y a une forte demande de la part des consommateurs. Ensuite, nous voulions valoriser notre lait », explique Victor le responsable de la fromagerie. Avec deux cents vaches majoritairement de la race Prim'Holstein nourries « avec de la pulpe de betteraves, du fourrage vert, du maïs et de la luzerne », qui paissent sous un climat humide entre terre et mer, ils se font fort de « faire la différence ».

Il a fallu 1 million d'euros pour construire une fromagerie neuve à Terres-de-Caux (près de Fécamp)/#PRESSE30
Il a fallu 1 million d'euros pour construire une fromagerie neuve à Terres-de-Caux (près de Fécamp)/#PRESSE30  

« Avec 5000 litres de lait par jour, nous fabriquons 500 camemberts. Cela ne représente que 1000 litres de lait. Le reste part toujours à la coopérative Danone. Petit à petit, nous inverserons la tendance jusqu'à utiliser 90 % des traites soit 2000 fromages par jour. Pour cela, nous venons d'investir un million d'euros dans une fromagerie flambant neuve de 700 m2 et nous avons recruté trois personnes. »

https://www.dailymotion.com/video/x7ufjus

En dehors des terres de l'appellation

Mais, pas pour faire une xième version industrielle du camembert ! Ainsi, sous le couvercle à la sérigraphie moderne, « Le 5 Frères est un produit fermier, de qualité et de terroir. Il a fallu de longues années pour le concevoir avec ses cinq couches de lait. C'est une technique précise pour un fromage fragile. C'est indispensable pour avoir une régularité. Maturé, il a le goût authentique de notre terre », détaille l'agriculteur.

Le 5 Frères est 100 % fermier et déjà plébiscité par restaurateurs et particuliers/#PRESSE30
Le 5 Frères est 100 % fermier et déjà plébiscité par restaurateurs et particuliers/#PRESSE30  

La recette des frères Bréand a immédiatement rencontré le succès auprès des consommateurs et des professionnels. De l'épicerie fine à la grande surface, Le 5 Frères trône dans les rayons et la production s'écoule immédiatement : « Il faut le consommer maximum six semaines après la mise en boîte et le conserver entre 8/10°c. C'est une pâte qui s'adresse à ceux qui ont du palais. D'ailleurs, les chefs de grands restaurants commencent à nous appeler. Aujourd'hui, nous livrons sur la Seine-Maritime et aussi sur Lille, mais nous pourrons bientôt expédier partout en France. ».