La convivialité plus que jamais nécessaire sur le lieu de travail

Pour accroître le confort au travail de leurs collaborateurs et les motiver à revenir au bureau, les entreprises reconsidèrent l’agencement de leurs locaux. Dossier spécial “Top Employers 2021″ réalisé par la rédaction des suppléments du Parisien.

La convivialité plus que jamais nécessaire sur le lieu de travail

Comment repenser les espaces de travail ? Cette question agite presque toutes les entreprises. «Les salariés se sont habitués au télétravail, ont apprécié d’avoir cette flexibilité. Les dirigeants doivent en tenir compte pour conserver leurs talents», analyse Stéphane Bensimon, président de Wojo, un acteur du coworking qui a publié le 16 novembre 2020 une étude sur les bureaux dans l’après Covid-19 (1).

Pour un collaborateur sur trois, les lieux de travail doivent profondément changer et proposer de nouveaux espaces, plus attrayants, plus diversifiés, mixant postes de travail individuels, open spaces et lieux où s’isoler pour se concentrer. Pour 26% de ceux qui ont moins de 35 ans, les bureaux devraient aussi être pourvus d’espaces propices aux échanges, afin de recréer du lien social et compenser la solitude causée par le télétravail. Il devrait y avoir aussi plus de services dédiés au bien-être et à la convivialité, à l’instar de ce qui se passe dans l’hôtellerie. «On considère un peu les salariés comme des sujets post-traumatiques, si bien qu’aujourd’hui les faire revenir au bureau dans un contexte sanitaire incertain oblige à repenser radicalement le lieu de travail. On peut presque parler de cocooning du salarié tant l’idée est aujourd’hui de le choyer, de déployer de manière inédite de petites attentions, une profusion de services qui s’inspirent des codes de l’hospitalité dans l’hôtellerie», explique Ronan Chastellier, sociologue.

Renforcer sa marque employeur

Pour un tiers d’entre eux, ces nouveaux lieux de travail permettraient de réduire le stress dans l’entreprise et ils sont 27% à estimer que cela les rendrait plus productifs. Favoriser la créativité, stimuler, diminuer l’ennui au travail, gagner du temps… seraient pour 15% des Français les autres avantages de ces changements. « Ces nouveaux espaces de travail plus attrayants, plus diversifiés donnent une autre vision du management de l’entreprise, plus participatif, réellement préoccupé du bien-être et de l’épanouissement du salarié», commente Stéphane Bensimon.

Flexibles, collaboratifs et avenants

Certaines entreprises n’ont pas attendu le début de la crise sanitaire pour plancher sur le sujet. Le groupe MI-GSO | PCUBED, filiale du groupe Alten spécialisée dans le Conseil et l’ingénierie en management de projet, vient de déménager son siège de quelques kilomètres seulement pour intégrer un bâtiment 4000m2 dans le quartier de Saint-Martin-du-Touch, toujours à Toulouse. Un lieu qui répond aux nouveaux modes de travail, plus flexibles, plus collaboratifs et plus adaptés à la nouvelle donne qu’est la normali­sation du télétravail. Des grands open spaces alternent ainsi avec des bulles pour s’isoler, des espaces créatifs et des salles de réunion digitales, permettant de se connecter facilement avec les collègues partout dans le monde.

Les bureaux du groupe logistique FM Logistic basés à Roissy-en-France (Val-d’Oise) offrent aussi un cadre attrayant. «Nous avons mis le paquet pour que les bureaux soient conviviaux avec des espaces très ouverts, une grande cuisine, des grandes tables et des lieux de pause. Dans les évolutions à venir, nous aurons encore plus d’espaces collectifs. Nous allons travailler les animations sur les lieux de travail et créer plus de moments de convivialité pour cultiver l’intelligence collective», confie Cécile Cloarec, DRH de FM Logistic. L’amélioration de l’environnement de travail constitue ainsi une priorité.

Newsletter L’essentiel du matin
Un tour de l'actualité pour commencer la journée
Toutes les newsletters

(1) Enquête réalisée par OpinionWay du 7 au 10 octobre 2020 auprès de 1 210 personnes via un questionnaire en ligne sur système CAWI (Computer Assisted Web Interview).


Les équipes participent à l’aménagement des locaux

Portrait d’entreprise Top Employer 2021 avec Karine Marchand DRH du groupe Altarea

La convivialité plus que jamais nécessaire sur le lieu de travail

Un immeuble contemporain de 33000m2 situé en plein cœur de Paris, agrémenté d’une grande allée desservant les différents halls et éclairée par une large verrière. Les 1300 salariés du groupe Altarea ont découvert en juin dernier leurs nouveaux locaux, dessinés par le cabinet d’architecture Wilmotte & Associés. Végétalisé avec 2000m2 de terrasses, le bâtiment dispose en outre du plus grand auditorium privé de Paris, avec près de 290 places, à la décoration décalée et naturellement éclairée par des patios.

L’ensemble, qui a obtenu le grand prix Salon de l’immobilier d’entreprise (SIMI) 2020, dans la catégorie «Immeuble de bureaux rénové ou réaménagement particulièrement innovant», permet au groupe d’illustrer son savoir-faire et de traduire sa dynamique de croissance.

Espace santé et restaurant 0 plastique

«Nous avons pris le parti de restructurer un bâtiment, ce qui est, sur un plan environnemental, beaucoup moins consommateur de CO2 et a beaucoup moins d’impact sur la planète», justifie Karine Marchand, DRH du groupe. Les nouveaux locaux proposent une diversité des lieux. Au programme, des espaces apprenants pour l’Académie formation, un site multiactivité de 200m2 environ (cours de sport, yoga, théâtre, musique, etc.) pour permettre aux salariés de se retrouver sur des passions communes, un espace santé avec du personnel médical ou encore un restaurant d’entreprise 0 plastique qui fait la part belle aux produits de saison en consommation raisonnée et bio. Les collaborateurs y sont servis à leur table. C’est aussi une multitude d’environnements professionnels accessibles via une appli dédiée, digitalisés permettant de profiter des espaces pour travailler à plusieurs ou se concentrer dans les meilleures conditions tout au long des besoins de la journée. Des équipements informatiques, enfin, permettent le nomadisme (PC et téléphone portables) et une ergonomie au poste de travail portée sur le confort maximal. «Nous avons équipé 100% de nos bureaux avec du mobilier permettant une position assis-debout qui, au-delà de soulager le dos, offre la possibilité de régler le bureau à la juste physiologie de chacun. Les salariés et les élus ont activement participé aux aménagements en choisissant, par exemple, les meubles, les sièges…», confie Karine Marchand.

L’occasion pour le groupe de remettre en question certains usages. «Les nouveaux modes de travail de plus en plus collaboratifs, associés au renforcement du travail à distance, demandent de revisiter l’organisation. Les manageurs sont au cœur du réacteur pour s’adapter au mieux aux besoins des équipes», conclut la DRH.


Dossier spécial Top Employers 2021 : comment le travail a changé au quotidien

> Ressources humaines : ces entreprises à la pointe de l’innovation

> Top Employers : la liste des entreprises certifiées en 2021

> Responsabilité sociétale des entreprises, un facteur de développement

> Covid et télétravail. Comment concilier travail à distance et maintien du collectif ?

> Les 5 compétences clés d’un bon leader en télétravail

> La convivialité plus que jamais nécessaire sur le lieu de travail

> Top 10 des priorités RH des Top Employers

> Le bien-être au travail… en restant chez soi